Bilan

L'excédent commercial recule en Suisse au premier semestre

L'excédent commercial de la Suisse a "fait marche arrière" au premier semestre, sur fond de pression du franc fort, a annoncé mardi l'administration fédérale des douanes (AFD).

Du côté des exportations, une nette majorité des branches ont fait face à des prix en baisse et à des ventes en berne. Elles ont évolué dans une fourchette de -12,6% pour l'industrie du papier et des arts graphiques à +15,2% pour la bijouterie et joaillerie.

Crédits: Keystone

L'excédent commercial de la Suisse a "fait marche arrière" au premier semestre, sur fond de pression du franc fort, a annoncé mardi l'administration fédérale des douanes (AFD).

Le solde de la balance commerciale a atteint 17,7 milliards de francs suisses (16,9 milliards d'euros), a indiqué l'AFD dans un communiqué.

Sur les six premiers mois de l'année, les exportations ont fléchi de 2,6% en comparaison annuelle, à 100,1 milliards de francs suisses, et les importations ont chuté de 7,4% à 82,4 milliards.

"La spirale négative s'est renforcée au 2e trimestre", explique l'AFD, soulignant "le contexte du franc fort".

En termes réels, les ventes ont légèrement marqué le pas (-0,8%) tandis que les achats ont quelque peu progressé (+0,5%).

Du côté des exportations, une nette majorité des branches ont fait face à des prix en baisse et à des ventes en berne. Elles ont évolué dans une fourchette de -12,6% pour l'industrie du papier et des arts graphiques à +15,2% pour la bijouterie et joaillerie.

Le poids lourd de l'export, la chimie-pharmacie, a perdu 4,3%. Les ventes de l'industrie des matières plastiques (-9,4%) et de l'industrie des machines et de l'électronique (-5,2%) ont aussi particulièrement souffert.

Le 15 janvier, la Banque nationale suisse (BNS) a abandonné sa politique dite du "taux plancher" du franc suisse face à l'euro qui limitait depuis plus de trois ans la hausse du premier face au second.

Elle a aussi fait usage pour la première fois de taux négatifs appliqués à des placements en Suisse au-delà d'un certain montant en décembre 2014.

Ce changement de cap dans sa politique monétaire a provoqué une vive remontée du franc suisse, qui reste toujours une valeur refuge pour les placements sûrs, et a soulevé de vives inquiétudes dans les secteurs d'exportations.

Par zone géographique, les exportations suisses vers l'Amérique du Nord et l'Asie ont gagné respectivement 5,5% et 2,7%, alors que vers l'Europe, principal débouché des exportations suisses, elles ont affiché un net recul (-6%; UE: -5,8%).

L'Afrique a été la plus durement touchée avec une chute de 14,6% des exportations, contre seulement -0,7% pour l'Amérique latine.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."