Bilan

L'ex-trader d'UBS Adoboli fait appel de sa condamnation

L'ex-trader d'UBS Kweku Adoboli a lancé vendredi à Londres une procédure d'appel contre sa condamnation le 20 novembre dernier à sept ans de prison.
L'homme avait été reconnu coupable d'une fraude ayant coûté quelque 2 milliards de dollars au numéro un bancaire suisse.

La requête en vue de l'ouverture d'une nouvelle procédure a été déposée en date du 21 décembre dernier devant le tribunal londonien compétent, a expliqué vendredi un porte-parole. Un juge unique doit maintenant étudier son dossier avant de décider de la recevabilité ou non de la demande.

En cas d'acceptation de la requête, Kweku Adoboli, âgé de 32 ans et d'origine ghanéenne, aura l'occasion de porter son cas devant une cour d'appel. Pour l'heure, aucun calendrier n'est évidemment encore disponible.

«Trader voyou»

Il y a trois mois, le tribunal de Southwark avait jugé Kweku Adoboli coupable de deux chefs d'accusation d'une fraude qui a constitué la plus importante jamais commise au Royaume-Uni. Il l'avait, en revanche, acquitté des quatre autres chefs de manipulations comptables qui pesaient sur lui.

Qualifiant Kweku Adoboli de «trader voyou», l'accusation lui reprochait d'avoir dépassé ses limites de courtage en inventant des opérations fictives et en mentant à ses supérieurs pour faire progresser son bonus et sa carrière.

Plaidant non coupable, l'ex-trader a affirmé au contraire durant son procès que ses supérieurs étaient au courant de ses activités et l'encourageaient.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."