Bilan

L'été pluvieux a troublé les ventes de bière en Suisse

Durant l'année brassicole 2015/16 écoulée, la consommation de bière a baissé de 0,6% à 4,62 millions d'hectolitres en raison notamment d'un printemps froid et humide.

"Les Suisses n'ont jamais bu aussi peu de boissons alcoolisées" depuis le début des enregistrements, a dit le directeur d'ASB Marcel Kreber. 

Crédits: Keystone

Le printemps et le début d'été pluvieux ont troublé les ventes de bière en Suisse. Durant l'année brassicole 2015/16 écoulée (close fin septembre), la consommation a baissé de 0,6% à 4,62 millions d'hectolitres.

"La raison principale de cette diminution a été un printemps 2016 froid et humide", a indiqué mardi l'Association suisse des brasseries (ASB) devant les médias réunis à Zurich. De plus, les mois de juillet et d'août ont été moins chauds que l'année précédente.

La consommation de bière est fortement tributaire des conditions météorologiques. La baisse des ventes était donc prévisible, écrit l'association.

"Les Suisses n'ont jamais bu aussi peu de boissons alcoolisées" depuis le début des enregistrements, a dit le directeur d'ASB Marcel Kreber. Seuls 55 litres de bière sont descendus dans les gosiers. L'année précédente, les Suisses avaient bu en moyenne un demi-litre de plus.

Les habitudes des consommateurs ont également changé. Moins de boissons alcoolisées sont commandées avec le repas de midi. Lors de dîners d'affaires, les gens boivent plus facilement de l'eau ou des boissons sucrées.

Plus de brasseries

Autant la production des brasseries suisses que l'importation de bières étrangères étaient en léger recul. Les ventes ont baissé de 0,7% à 3,44 millions d'hectolitres pour les brasseries helvétiques. Les importations ont également subi un recul de 0,3% à 1,19 million d'hectolitres. Ce segment représente près de 26% en part de marché, contre 74,3% pour les bières suisses.

Malgré la baisse, le nombre de brasseries continue d'augmenter. Fin septembre, 734 étaient inscrites au registre des brasseries indigènes soumises à l'impôt. Soit 111 brasseries de plus que l'année précédente.

Environ 570 sont des microbrasseries, qui produisent entre 0 et 50 hectolitres (hl) de bière. En l'occurrence, "0 hectolitre" doit être pris au pied de la lettre, vu qu'environ 100 brasseries ne produisent pas elles-mêmes de la bière, souligne l'ASB.

Quiconque brasse plus de 4 hl de bière par année, à titre professionnel ou non, ou met de la bière en circulation sur le marché, indépendamment de la quantité vendue, est considéré comme une brasserie.

Toutefois, 99,2% de la bière suisse est produite par 49 brasseries. Elles sont gérées par des brasseurs professionnels et écoulent plus de 1000 hl par an. Le brassage est leur activité principale.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."