Bilan

L'EPFL, numéro deux des meilleures Hautes Ecoles de moins de 50 ans

L'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) arrive cette année au deuxième rang des meilleures Hautes Ecoles du monde de moins de 50 ans. Elle conserve ainsi son rang de 2012. Les pays émergents se montrent particulièrement combatifs.
L'EPFL est la meilleure école en Europe dans cette catégorie, précise mercredi le communiqué. Elle est précédée et suivie par deux universités coréennes, respectivement la Pohang University of Science et Technology et le Korea Advanced Institute of Science and Technology. La Hong Kong University of Science and Technology occupe la quatrième place.

Viennent ensuite: l'University of California Irvine, la Maastricht University, l'University of York, la Nanyang Technological University de Singapour, l'Université Pierre et Marie Curie de Paris et en dixième position, l'Université de Paris-Sud.

En guise d'avertissement

Contrairement au classement général des meilleures universités au monde, celui des moins de 50 ans ne tient pas compte de leur histoire et de leur héritage. Ce «ranking» met ainsi davantage l'accent sur le dynamisme et le futur puisqu'il ne liste que des établissements fondés en 1963 et après, relève «Times Higher Education».

Dans son commentaire, la publication note que la Suisse a des institutions fortes et plus vieilles qui n'apparaissent pas sur ce palmarès. Même l'EPFL est dans un sens plus âgée mais elle a acquis son statut actuel en 1969. Le classement doit servir d'avertissement: les économies émergentes, en particulier d'Asie de l'Est, développent avec succès de jeunes institutions qui vont mettre au défit les meilleurs établissements helvétiques.

A l'EPFL, «on se réjouit» du rang obtenu. Le porte-parole Jérôme Grosse ne juge «pas déplacé» d'inclure la Haute Ecole lausannoise dans ce classement: «En 1969, tout a changé, ce fut radical». «On est toujours très content» de voir les efforts de l'EPFL reconnus. Le «Times Higher Education» est une publication distincte du quotidien «The Times».

Dynamisme des pays neufs

Cette liste reprend le classement général du «Times Higher Education» et le décline sous un nouvel angle, les moins de 50 ans, explique un spécialiste de ces «rankings». Le système suisse est mature et doit être comparé avec prudence à ceux de pays plus jeunes. C'est surtout le dynamisme de ces derniers qui est remarquable, même si cela fait très plaisir de voir la Suisse rester dans le wagon de tête, ajoute-t-il.
Christine Werlé

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."