Bilan

L'économie vaudoise se tasse mais reste plus forte que la moyenne suisse

Bien qu'abaissées à 2.1%, les perspectives de l'économie vaudoise restent supérieurs à la moyenne suisse (1.8%) en 2014. L'agriculture est à la peine tandis que la pharma et la chimie enregistrent une croissance supérieure à 2%.

Selon les prévisions du Créa, l'agriculture vaudoise va se replier de 2% en 2014. A contrario, la pharma et la chimie ou encore le secteur financier vont croître de 2%.

Crédits: Wikipedia

L'Institut de macroéconomie appliquée (Créa) de l'UNIL abaisse ses prévisions de croissance du PIB vaudois de 0,4 point de pourcentage à 2,1% pour l'année en cours et de 0,2 point à 2,7% pour 2015. Les chercheurs soulignent toutefois la bonne tenue de l'économie cantonale, dont les perspectives demeurent supérieures à la moyenne suisse.

A titre de comparaison, le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) a dégradé en octobre ses prévisions de progression du PIB pour la Suisse de 0,2 point pour 2014 et 2015 à respectivement 1,8% et 2,4%.

"L'économie vaudoise reste plus dynamique que l'ensemble du pays, même si les prévisions de croissance ont aussi fait l'objet d'une adaptation par rapport aux valeurs de juin", indiquent mardi dans un communiqué commun la Banque cantonale vaudoise (BCV), la Chambre vaudoise du commerce et d'industrie, le canton de Vaud et le Créa.

Les chercheurs ont constaté un "tassement de la dynamique" illustré par le repli du baromètre conjoncturel du Créa pour le quatrième trimestre 2014. Certains indicateurs de la marche des affaires abondent en ce sens. L'étude met en exergue le repli de l'hôtellerie-restauration et du commerce de détail et une volatilité pour les secteurs de la construction et de l'industrie.

En revanche, le domaine des services se porte plutôt bien grâce à la stabilité des affaires, ce qui témoigne, selon le Créa, de la "solidité de la demande intérieure".

Pharma et Chimie tiennent la forme

Un coup d'oeil au détail de cette étude révèle que la branche hôtellerie-restauration est mitigée, avec une évolution oscillant entre valeurs positives et négatives pour 2014 (-0,5% et +0,5) puis une croissance entre 0,5% et 2% en 2015. La fin de l'année sera incertaine pour l'industrie des machines et l'horlogerie avec une fourchette prévisionnelle de croissance comprise entre 0,5% et 2%. Une reprise est attendue en 2015 pour ces secteurs (plus de 2%).

En queue de peloton se trouve le secteur primaire (notamment agriculture), qui s'affichera en repli de plus de 2% cette année et en 2015, selon les prévision du Créa. La production et la distribution d'électricité et d'eau et sur une pente glissante qui devrait entraîner un repli en 2015 de l'ordre de 0,5% à 2%.

Les branches pharma et chimie, les activités financières et assurances ou encore le commerce de gros et détail tirent leur épingle du jeu avec une croissance de plus de 2% en 2014 et 2015. Une accélération est attendue dans les activités immobilières, les services aux entreprises et les secteurs public et parapublic, dont la valeur ajoutée devrait progresser de manière modérée en 2014 puis marquée en 2015, affirment les chercheurs du Créa.

Le PIB vaudois est publié quatre fois par an.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."