Bilan

L'économie tessinoise a marqué le pas au premier trimestre

L'économie tessinoise a fait du surplace au premier trimestre 2016, confirmant la tendance amorcée l'année dernière.

Les secteurs les plus exposés aux marchés extérieurs, comme l'industrie d'exportation et le tourisme, continuent de ressentir la reprise souffreteuse de la conjoncture internationale.

Crédits: Keystone

L'économie tessinoise a fait du surplace au premier trimestre 2016, confirmant la tendance amorcée au cours du deuxième semestre de l'année dernière. Selon le dernier pointage conjoncturel établi par l'office cantonal de la statistique, dévoilé lundi, les impulsions de la croissance mondiale sont encore trop faibles pour redonner sa vigueur à la dynamique économique du canton.

Les secteurs les plus exposés aux marchés extérieurs, comme l'industrie d'exportation et le tourisme, continuent de ressentir la reprise souffreteuse de la conjoncture internationale.

Au premier trimestre, les exportations nettes (hors joaillerie et métaux précieux) du canton italophone ont bondi de 17,4%, dépassant le 1,5 mrd CHF pour la deuxième période consécutive, une performance que les auteurs de l'étude tiennent à relativiser en raison du fort effet de base lié à l'abandon du taux plancher EUR/CHF en janvier 2015. Reste qu'elle est de loin supérieure aux +2,0% de moyenne nationale.

Les importations ont quant à elles ont repris le chemin de la croissance (+6,8% à 1,59 mrd CHF) après une année de contraction, alors que sur la même période, elles ont poursuivi leur baisse dans l'ensemble de la Suisse (-0,5%).

Tourisme dopé par Pâques

La branche touristique a connu une augmentation 7,3% (+17'500) des nuitées hôtelières entre janvier et mars. Le détail mensuel révèle toutefois que celle-ci est à mettre sur le compte essentiellement d'une anticipation des vacances de Pâques par rapport à l'année précédente (mars +16,6%).

Pour le secteur bancaire, les auteurs de l'étude évoquent un "cadre conjoncturel encore délicat", même si les instituts de la place financière tessinoise signalent une légère amélioration de leurs activités, rappelle l'étude.

Les relations d'affaires avec la clientèle indigène restent positives mais ont connu un coup de frein, alors que les difficultés avec la clientèle étrangère n'ont toujours pas été résolues. Pendant la période sous revue, le volume des avoirs sous gestion a diminué et les charges d'exploitation augmenté.

Les prévisions des entreprises sondées divergent fortement selon leur secteur d'activité. La construction et l'industrie manufacturière orientée sur le marché local s'attendent au mieux à voir leurs affaires stagner, alors que les entreprises exportatrices et les acteurs de la grande distribution s'attendent à une reprise, ainsi que le secteur du tourisme, à l'approche de la belle saison.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."