Bilan

L'AVS a dépensé près de 41 milliards de francs

Les dépenses de l'assurance vieillesse et survivants se sont élevées à 40,9 milliards de francs en 2014. Les rentes, avec 39,8 milliards, représentent la plus grande partie des prestations.

En décembre 2014, près de 2,2 millions de personnes ont touché l'AVS en Suisse ou à l'étranger. 

Crédits: Keystone

Les dépenses de l'assurance vieillesse et survivants (AVS) se sont élevées à 40,9 milliards de francs en 2014. Les rentes, avec 39,8 milliards, représentent la plus grande partie des prestations, selon le rapport annuel de l'Office fédéral des statistiques publié mardi.

Côté financement, les cotisations ont rapporté 29,9 milliards de francs , soit 73,8% de l'ensemble des recettes de l'AVS qui s'élèvent à 40,5 milliards. Le point de TVA prélevé pour l'assurance vieillesse a rapporté 2,3 milliards (5,7%) et le reste (8 milliards) est versé par la Confédération.

En décembre 2014, près de 2,2 millions de personnes ont touché l'AVS en Suisse ou à l'étranger et 138'000 des rentes de veufs ou veuves. En Suisse, le montant moyen des rentes vieillesse versé à des personnes seules s'est élevé à 2024 francs par mois. Dans le cas d'un couple marié où les deux époux sont à la retraite, le montant mensuel s'est élevé en moyenne à 3359 francs. Ces rentes étaient plafonnées dans 87,6% des cas.

Par rapport à 2013, le nombre de bénéficiaires AVS a augmenté de 2,5% (+53'700). Pour près de la moitié de ces nouveaux retraités, les rentes ont été versées à l'étranger.

L'AVS dépend essentiellement de l'évolution démographique. Ainsi, le rapport de dépendance entre les personnes à la retraite (65 ans et plus) et les actifs (20 à 64 ans) est passé de 23,5% à 29,5% entre 1970 et fin 2013. Cette valeur devrait atteindre plus de 50% d'ici 2050, selon L'OFS.

En clair, on dénombre aujourd'hui moins de quatre actifs pour un retraité. Dans 40 ans, il n'y aura plus que deux actifs pour un retraité. Pour l'OFS, des adaptations ponctuelles telles l'âge de la retraite ou le taux de cotisation auront une incidence marginale sur les comptes de l'AVS. C'est surtout l'évolution économique qui sera décisive.

AI: PRÈS DE 90% DES RENTES VERSÉES EN SUISSE

Du côté de l'assurance invalidité (AI), 440'000 personnes ont bénéficié de prestations en 2014, dont 400'000 en Suisse. Les bénéficiaires sont pour 55% des hommes et 45% des femmes, selon un rapport annuel séparé de l'OFS.

Sur les 400'000 bénéficiaires de l'AI en Suisse, 56% ont touché une rente et 49% se sont vu octroyer une mesure de réadaptation individuelle. Sur l'ensemble des 260'000 rentes AI versées, 226'000 (87%) l'ont été en Suisse et 34'000 (13%) à l'étranger. Trois quarts étaient des rentes entières.

La principale cause de l'invalidité est la maladie (180'000 personnes). Les infirmités congénitales et les accidents jouent un rôle plutôt secondaire. Le risque de tomber à l'AI est le plus grand chez les hommes à la veille de la retraite: 15% touchent une rente AI.

LES RENTES TOTALISENT 5,5 MILLIARDS

En 2014, les dépenses de l'AI se sont élevées à 9,3 milliards de francs et les recettes à 9,9 milliards. Les dépenses pour les rentes se sont situées à 5,5 milliards de francs (59,7%). A cela s'ajoutent notamment des mesures individuelles de réadaptation, soit 1,6 milliard (17,8%), et des allocations pour impotent (0,4 milliard, 4,6%).

Grâce au financement additionnel et au produit des placements, la dette envers l'AVS a pu être réduite. Elle est passée de 13,8 à 12,8 milliards de francs. Sans le financement additionnel, qui a généré des recettes supplémentaires de 1,3 milliard, il y aurait eu un résultat négatif de 0,4 milliard de francs, selon l'OFS.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."