Bilan

L’Asie en tête des dépenses de recherche & développement

Les entreprises installées en Asie ont davantage dépensé dans la recherche & développement que celles actives aux Etats-Unis et en Europe, selon une étude publiée par le cabinet PwC.
  • C'est l'Asie qui dépense le plus en matière de R&D, selon le dernier rapport du cabinet PwC.

    Crédits: Image: Wan Xiang/AFP
  • Au niveau des entreprises, c'est Volkswagen qui a dépensé le plus dans la R&D.

    Crédits: Image: Lin bin/AFP
  • En Suisse, les pharmas (ici la nouvelle tour de Roche à Bâle) figurent parmi les champions des dépenses dans la R&D.

    Crédits: Image: Fabrice Coffrini/AFP

Les entreprises asiatiques détrônent leurs concurrentes américaines dans les investissements consacrés à la recherche et au développement (R&D) en raison de la forte hausse enregistrée en Chine et en Inde. Tel est le principal enseignement de l’étude Global Innovation 1000 publiée récemment par le cabinet de conseil PwC. En 2015, les dépenses des 1000 plus grosses sociétés mondiales actives dans ce domaine atteindront la somme de 680 milliards de dollars. Les principales conclusions de l’étude sont les suivantes:

1. Avec 35% des dépenses totales de R&D réalisées par les entreprises en 2015, l’Asie détrône les Etats-Unis (33%) qui se classent devant l’Europe (28%).

2. Entre 2007 et 2015, les dépenses de R&D n’ont augmenté que de 2% en Europe, alors qu’elles se sont envolées de 40% en Amérique du Nord et de 60% en Asie.

3. Les investissements dans la R&D des sociétés allemandes, britanniques et françaises ont davantage progressé à l’étranger entre 2007 et 2015 que sur le plan domestique. En Allemagne, les dépenses des entreprises ont explosé de 75% hors des frontières nationales, mais seulement de 45% sur le front intérieur. En France, elles ont augmenté de 40% à l’étranger, mais ont reculé de 20% dans l’Hexagone. En Grande-Bretagne, elles ont baissé sur les deux fronts.

4. Depuis 2007, les entreprises étrangères ont nettement accru leurs investissements dans la R&D en Chine: +79%. Les groupes helvétiques ont contribué à ce bond. Leurs dépenses dans l’Empire du Milieu ont augmenté de 2,2 à 3,1 milliards de dollars.  Certes, la hausse (+41%) est moins élevée que celle enregistrée par les Etats-Unis (+139%), le Japon (+88%) et l’Allemagne (+59%). Mais la Suisse reste le 4ème investisseur étranger dans la R&D en Chine.

5. Dans le top 20 des entreprises qui ont le plus investi dans la R&D en 2015, Volkswagen (15,3 milliards de dollars) devance Samsung (14,1) et Intel (11,5). Roche (10,8) et Novartis (9,1%) se classent respectivement au 5ème et au 9ème rang. Par rapport aux revenus totaux encaissés, Roche termine à la deuxième place avec une part de 20,8% derrière Astra Zeneca (21,4%). Les pharmas confirment donc leur rôle de champions de l'investissement dans la R&D en Suisse.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."