Bilan

Jean-Marie Messier, l'ex-PDG de Vivendi, retrouve les juges

Plus de 11 ans après son départ brutal, l'ex-PDG du groupe Vivendi comparaît, à partir de lundi, devant la cour d'appel de Paris, où il devra répondre, une nouvelle fois, de sa communication et des conditions de son départ.
L'ancien PDG de Vivendi Universal, Jean-Marie Messier.
Mis en cause pour sa communication lors des derniers mois de son mandat et pour les conditions de son départ, l'ancien PDG de Vivendi Universal comparaît à partir de lundi devant la cour d'appel de Paris.

«J6M» («Jean-Marie Messier moi-même maître du monde»), un surnom inventé par les Guignols de l'Info qu'il avait lui-même repris, avait par ailleurs été blanchi en janvier 2010, lors d'un procès en action collective aux Etats-Unis des actionnaires ruinés de Vivendi.

Le procès qui s'ouvre ce lundi devrait durer près de cinq semaines. En première instance, Jean-Marie Messier avait été condamné, fin janvier 2011, à trois ans d'emprisonnement avec sursis et 150'000 euros d'amende, jugement en net décalage avec les réquisitions du parquet, qui avait demandé la relaxe (abandon des charges).

Reconverti en banquier d'affaires

Le tribunal avait retenu contre Jean-Marie Messier, aujourd'hui âgé de 56 ans et reconverti en banquier d'affaires, la diffusion d'informations fausses ou trompeuses sur les perspectives de son groupe, ainsi que l'abus de biens sociaux, écartant le troisième chef, la manipulation de cours.

Des presque huit années très riches passées par Jean-Marie Messier à la tête de la Compagnie générale des eaux, devenue Vivendi en 1998, seuls quelques moments choisis seront examinés à l'audience.

Il fait profil bas

Tout-puissant patron de Vivendi Universal, surnommé «maître du monde» avant de tomber de son piédestal, Jean-Marie Messier est aujourd'hui à la tête d'une discrète banque d'affaires, Messier Maris et Associés, où il met à profit ses contacts et son expérience de la finance.

Jean-Marie Messier fait désormais profil bas, au sein de sa banque d'affaires Messier Maris et Associés. «Une banque d'affaires, c'est le métier de la discrétion, d'où mon silence», observait-il en janvier 2009.

Une posture qui tranche avec l'omniprésence médiatique de ses années Vivendi, qui lui fut reprochée jusqu'au sein de son conseil d'administration.
Jean-Claude Meier

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."