Bilan

Italie: le tourisme s'attend à une chute historique

Le secteur du tourisme en Italie s'attend cet été à une chute vertigineuse et à ses plus mauvais chiffres depuis 1998, avec 56 millions de nuitées en moins et une baisse de 3,2 milliards d'euros (3,4 milliards de francs) du chiffre d'affaires.

L'Italie a rouvert le 3 juin ses frontières aux touristes étrangers en provenance de l'Union européenne et/ou de l'espace Schengen.

Crédits: AFP

Sur ces 3,2 milliards en moins pour les trois mois estivaux, 48% touchera le secteur hôtelier, selon une enquête du Centre d'études touristiques (CTS) de Florence (Toscane), réalisée en interrogeant plus de 2.100 entrepreneurs du secteur.

Sur les 56 millions de nuitées qui devraient être perdues, 43 millions concerneront des touristes étrangers, selon cette enquête faite pour le compte du syndicat des entrepreneurs touristiques Assoturismo Confesercenti.

"Une baisse était attendue, mais si ça continue comme cela, ce sera la pire chute de l'histoire de notre tourisme", s'est alarmé Vittorio Messina, président d'Assoturismo.

"Nous devons faire un projet pour la relance du secteur qui représente 13% du Produit intérieur brut (PIB) et notre carte de visite à l'étranger", a-t-il plaidé.

L'Italie a rouvert le 3 juin ses frontières aux touristes étrangers en provenance de l'Union européenne et/ou de l'espace Schengen.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."