Bilan

Initiative Minder: economiesuisse sort les griffes sur les réseaux sociaux

Economiesuisse a pris à partie le magazine Bilan suite au soutien de sa rédactrice en chef adjointe à l’initiative Minder. Un épisode qui reflète la tension croissante suscitée par la votation du 3 mars.
Le débat sur l'initiative Minder fait des vagues, sur la Toile, comme dans la rue. Crédits: Gilliéron/Keystone

Approchant à grands pas, la votation sur l’initiative Minder surchauffe les esprits. Sur les réseaux sociaux,  on a pu assister ce début de semaine à un affrontement entre economiesuisse et le magazine Bilan. Retour sur ce signe de nervosité.

Chaque semaine, la rédactrice en chef adjointe de Bilan Myret Zaki publie sur le site du magazine un éditorial filmé. Dans sa vidéo publiée ce lundi et intitulée « Initiative Minder : les patrons se défendent mal », la journaliste se prononce clairement en faveur de l’initiative « contre les rémunérations abusives ». Elle critique le financement de plusieurs millions de francs d’economiesuisse, l’organisation faîtière des entreprises suisses, au contre-projet qui entre automatiquement en vigueur si l’initiative est rejetée.

La prise de position de la journaliste n’a pas laissé pas de marbre les partisans du contre-projet. Et notamment son défenseur principal : sur Twitter, economiesuisse interroge les internautes sur « le rôle des médias dans les campagnes de votation » et leur demande s’ils trouvent « normal » que le magazine Bilan prenne position.

A coups de commentaires cinglants de part et d’autre, le clash prend de l’ampleur sur les profils de Myret Zaki et du magazine Bilan sur Facebook. La directrice romande d’economiesuisse Cristina Gaggini et des partisans du contre-projet accusent Bilan d’utiliser les supports de communication « à titre privé » dans le but de faire de la « propagande » en faveur de l’initiative Minder. Ils dénoncent l’absence d’« objectivité des médias ».

De son côté, Myret Zaki soutient que son opinion était « celle d'une membre de la rédaction Bilan qui s'exprime chaque semaine en tant que chroniqueuse dans des vidéos régulières ». La journaliste ajoute que les lecteurs sont libres d’être d’accord ou non, mais que « les médias continueront de prendre position sur les questions importantes ».

Cristina Gaggini et Myret Zaki ont poursuivi le débat le lendemain, de vive voix, à l’émission Forum de la RTS.

Dino Auciello

ANCIEN RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Dino Auciello a été rédacteur en chef adjoint à Bilan, responsable de bilan.ch, de novembre 2014 à juillet 2017. Il a rejoint Bilan en 2010, après avoir terminé ses études à l’Académie du Journalisme et des Médias de Neuchâtel.

Du même auteur:

Une PME en héritage: les clés d’une relève familiale réussie
Comment Cenovis s’attaque au marché alémanique

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."