Bilan

Inauguration samedi de l'Eiger Express pour le Jungfraujoch

Les remontées mécaniques de Suisse entrent samedi dans une nouvelle dimension avec l'inauguration de l'Eiger Express. En 15 minutes, les 44 luxueuses cabines offrant de la place pour 26 passagers achemineront les skieurs et les randonneurs de Grindelwald (BE) à 943 mètres à la gare d'Eigergletscher à 2320 mètres.

L'inauguration samedi prochain aura même lieu avec sept jours d'avance sur le calendrier.

Crédits: Keystone

La gare d'Eigergletscher est aussi un arrêt sur la ligne du train à crémaillère reliant la Kleine Scheidegg au point d'observation du Jungfraujoch qui culmine à 3454 mètres. Les touristes devront quitter les gondoles pour emprunter le train. L'Eiger Express va permettre de gagner jusqu'à 47 minutes sur le trajet depuis la vallée jusqu'au Jungfraujoch.

Les Chemins de fer de la Jungfrau ont investi quelque 470 millions de francs dans le projet baptisé "V-Bahn", car il combine deux lignes pour former un V dont la pièce maîtresse est l'Eiger Express. La première branche inaugurée il y a un an est la liaison en télécabine Grindelwald-Männlichen.

L'enveloppe comprenait également la création d'un terminal commun aux deux remontées mécaniques sur la ligne du Berner Oberland-Bahn et d'un parking sur plusieurs étages. La mise en service de la nouvelle installation pour les Männlichen n'a pas été contestée, l'autorisation d'exploitation arrivant à échéance.

Tourisme de masse

Mais il n'en a pas été de même avec l'Eiger Express qui a divisé une partie de la population de cette région de l'Oberland bernois. D'un côté, il y a les Chemins de fer de la Jungfrau, une entreprise qui est aussi le plus grand employeur de la région avec à sa tête Urs Kessler.

Le promoteur poursuivait deux objectifs avec la construction de cette liaison. La région de la Jungfrau devait rester compétitive sur le plan touristique au niveau international. L'un des facteurs pour y parvenir est une réduction significative de la durée du voyage pour séduire les groupes de touristes étrangers.

Il s'agissait également de renforcer la place de Grindelwald comme destination touristique hivernale et estivale. Pour l'exploitant, ce projet doit par ailleurs contribuer à réduire le trafic motorisé individuel avec l'arrivée toutes les 30 minutes d'un train en provenance d'Interlaken (BE).

Préservation du paysage

Le projet a aussi suscité des oppositions. Des particuliers et des organisations de défense de la nature estimaient que le promoteur privilégiait le tourisme de masse aux dépens du développement durable.

les Chemins de fer de la Jungfrau ont choisi un système de guidage du câble de suspension permettant de limiter à sept le nombre de pylônes. Le plus imposant mesure 62 mètres.

Dans l'hôtellerie et la restauration, d'aucuns ont redouté que les touristes étrangers ne s'arrêtent plus à Grindelwald et montent directement sur l'observatoire du Jungfraujoch.

Mais au final ce projet a bénéficié d'un large soutien de la population qui attend de nouvelles retombées financières liées au tourisme. En 2014, 70% des citoyens concernés par cette infrastructure ont donné leur feu vert. Les dernières oppositions ont été levées en février 2018.

Sièges chauffants

Le Covid-19 n'a pas réussi à retarder le chantier. L'inauguration samedi prochain aura même lieu avec sept jours d'avance sur le calendrier.

Les 44 gondoles offrent chacune 26 places et peuvent acheminer 2200 personnes par heure à l'Eigergletscher. Elles sont dotées de sièges et de fenêtres chauffants et d'une connexion wifi. La vitesse de l'Eiger Express est de 8 m/s soit 28,8 km/h.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."