Bilan

Hotelplan biffe deux tiers de ses effectifs en Italie

La mauvaise santé des affaires italiennes du voyagiste de Migros plombe ses résultats. La réorganisation doit être terminée en mai.
Hotelplan restructure ses activités italiennes déficitaires. Le voyagiste de Migros va supprimer deux tiers de ses effectifs dans la Péninsule, où il compte actuellement 300 collaborateurs.

On ne peut pas encore préciser le nombre exact de postes touchés», a indiqué à l’ats la porte-parole de l’entreprise, Prisca Huguenin-dit-Lenoir, revenant sur une information de l’hebdomadaire alémanique «Sonntag». Cette réorganisation doit être achevée en mai. 110 emplois avaient déjà été biffés en Italie jusqu’en juin dernier.

Depuis longtemps déjà, la mauvaise santé des affaires italiennes de Hotelplan plombe les résultats du voyagiste. Cette entité avait essuyé en 2011 une perte opérationnelle de 6,7 millions d’euros, pour des recettes de 146,6 millions d’euros correspondant à quelque 13% du chiffre d’affaires du groupe.

Hotelplan ne se prononce pas sur les revenus italiens de 2012. Les chiffres seront présentés le 1er mars. L’unité accuse un «net recul de ses ventes», confirme du reste la porte-parole. L’ancien directeur du voyagiste Hans Lerch évoquait en juin dernier déjà un repli de quelque 20% au titre du premier semestre.

Les réservations avaient dégringolé. Le caractère contraignant des lois sur le travail dans la Péninsule a toutefois empêché une adaptation rapide des coûts de personnel à la situation dégradée, invoquait Hans Lerch.

Unité italienne conservée

La firme souhaite toutefois conserver ses activités italiennes. «Nous sommes convaincus que Hotelplan Italie va retrouver ses anciennes forces après cette phase de restructuration et se concentrer sur ses compétences clés», relève Prisca Huguenin-dit- Lenoir.

Dans l’ensemble, le voyagiste a vu son chiffre d’affaires chuter de 13,5% à 1,2 milliard de francs l’an passé, comme dévoilé à la mi- janvier. Il faisait déjà part de médiocres résultats en Italie.

L’entreprise se doit de retrouver urgemment la rentabilité. Elle avait bouclé en 2010/11, clos fin octobre, un troisième exercice dans le rouge, enregistrant une perte d’exploitation qui s’était creusée à 19,4 millions de francs.
Christine Talos

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."