Bilan

Hébergement: les hôtels doivent pouvoir fixer leurs tarifs librement

Les hôtels doivent pouvoir offrir des tarifs plus avantageux sur leur propre site internet que sur les plateformes en ligne. Le Conseil fédéral a mis mercredi en consultation une modification de la loi contre la concurrence déloyale.

Le projet de loi vise à renforcer la compétitivité des hôtels, souligne le gouvernement.

Crédits: DR

Le projet fait suite à une motion du sénateur Pirmin Bischof (PDC/SO), adoptée en septembre 2017. Il prévoit d'interdire les clauses limitant la liberté tarifaire figurant dans les contrats conclus entre des plateformes de réservation en ligne et des établissements d'hébergement.

Depuis juillet 2015, les hôtels ne peuvent plus proposer sur leur site web des offres plus avantageuses que sur les plateformes, comme Booking ou Expedia. Ces dernières peuvent imposer des clauses de parité tarifaire dans les contrats liant les deux partenaires.

Le projet de loi vise à renforcer la compétitivité des hôtels, souligne le gouvernement. Il permettra aussi de promouvoir la vente directe sur le site internet des hébergeurs.

Aucune sanction pénale n'est prévue. Les acteurs concernés pourront toutefois exploiter les actions prévues par la loi contre la concurrence déloyale. Lorsque des intérêts collectifs sont notamment en jeu, la Confédération pourra également intenter une action.

La consultation court jusqu'au 26 février 2021.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."