Votre navigateur est obsolète. Veuillez le mettre à jour avec la dernière version ou passer à un autre navigateur comme ChromeSafariFirefox ou Edge pour éviter les failles de sécurité et garantir les meilleures performances possibles.

Passer au contenu principal

Gulnara Karimova: "Des adversaires ont associé mon nom à cette affaire"

Exclusif: Gulnara Karimova donne sa version des faits dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent.

L’été dernier, le nom de Bekhzod Akhmedov, le directeur général de l’opérateur téléphonique russe MTS, aussi actif en Ouzbékistan, est apparu sur les listes des personnes recherchées par Interpol. Suite à cette annonce, la justice suisse a bloqué dans des banques helvétiques des centaines de millions de francs d’avoirs ouzbèkes, une affaire présumée de blanchiment d’argent. Votre nom a été mentionné par divers médias dans le cadre de cette enquête qui semblerait, par la suite, avoir été liée avec un dossier de corruption concernant l’implantation en 2007 de l’opérateur suédois TeliaSonera en Ouzbékistan. Quelle est votre position sur ce sujet ?

La justice s’intéresse notamment au rôle joué par Bekhzod Akhmedov. Selon des documents internes de TeliaSonera, il aurait été votre représentant dans les négociations avec l’opérateur suédois pour l’achat de l’opérateur ouzbek Coscom. Certains estiment qu’il serait l’un de vos porte-valises ? Avez-vous joué un rôle dans l’arrivée de TeliaSonera dans votre pays ?

Avez-vous investi, contrôlez-vous ou avez-vous contrôlé, directement ou indirectement, des sociétés en Suisse?