Bilan

Google fonde une société pour contrer le vieillissement

Le géant américain a lancé mercredi 18 septembre une nouvelle entreprise centrée sur le bien-être et la prolongation de l’espérance de vie. Il va y collaborer avec son grand rival Apple.
  • Larry Page espère pouvoir améliorer des millions de vies grâce à cette nouvelle filiale de Google. Crédits: Keystone
  • Tim Cook, patron d'Apple, se dit «impatient de voir les résultats» de l'entreprise. Crédits: AFP
  • Google a déjà embauché Ray Kurzweil, grand prophète du transhumanisme. Crédits: Keystone
La nouvelle entreprise, baptisée Calico, devrait en particulier s’intéresser au «défi du vieillissement et des maladies associées», selon le communiqué de Google. Elle sera dirigée par Arthur Levinson, le président du conseil d’administration d’Apple et de la société de biotechnologies Genentech (propriété de Roche).

«La maladie et le vieillissement affectent toutes nos familles. Avec des réflexions à plus long terme sur la santé et la biotechnologie, je pense que nous pouvons améliorer des millions de vies», a commenté le directeur général de Google, Larry Page.

Les données au secours du vieillissement

Le communiqué cite aussi le directeur général d’Apple, Tim Cook, qui se dit «impatient de voir les résultats» de l’entreprise. Le magazine américain Time, qui a interviewé Larry Page, affirme que le projet consisterait notamment à utiliser le traitement des données dans la connaissance des maladies liées à l’âge.

A ses actionnaires qui pourraient être surpris par l’initiative, Larry Page rappelle dans Time que «les nouveaux investissements comme celui-ci sont très faibles par rapport (au) cœur de métier» de Google dans l’internet.

Le business de l'immortalité

Avec Calico, Google place un pion de plus dans le domaine du business de l'immortalité. Fin 2012, le géant informatique embauchait l’informaticien et futurologue Ray Kurzweil. L’expert, qui travaille sur des questions d’intelligence artificielle, est une figure du tanshumanisme, ce mouvement qui prône l’hybridation homme-machine afin de tendre vers l’immortalité. Et selon Kurzweil, ce nouvel humain devrait voir le jour avant 2050 déjà.

Dans le même ordre d’idée, Google a acheté ce printemps une société spécialisée dans la communication entre l’homme et les machines.

A quoi ressemblera l'«homo googlensis»? Il est trop tôt pour le dire. Mais il y a fort à parier qu'il sera synchronisé avec sa boîte Gmail.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."