Bilan

Google chouchoute la Suisse

Google a inauguré de nouveaux locaux jeudi à Zurich, son principal centre de recherche et de développement hors des Etats-Unis.
«Google investit en Suisse», a déclaré devant la presse Patrick Warnking, directeur pour la Suisse de la firme américaine. Aucun montant ne sera cependant dévoilé concernant les coûts pour la location du nouveau bâtiment sur trois étages.

Implanté à Zurich depuis 2004, le spécialiste de la recherche sur Internet et leader technologique mondial y a démarré avec deux collaborateurs. Rapidement à l’étroit, la firme déménage l’année suivante, puis encore en 2008 sur son site actuel au Hürlimann Areal.

Depuis mars 2011, les effectifs sont passés de 800 à 1100 salariés ou «Zooglers», selon le terme désignant les employés de la firme établis aux bords de la Limmat, représentant 75 nationalités. La société figure parmi les 50 premiers employeurs privés de Zurich, a souligné pour sa part la présidente de la ville, Corine Mauch.

Passage secret

Les bureaux, alimentés à l’éco-courant, ont été conçus par le bureau d’architectes zurichois Z2G (Zuest, Gubeli, Gambetti). Les références locales ne manquent pas et les salles de conférence portent les noms de lieux ou restaurants connus, tel la «Frauenbadi», d’après le célèbre bain des dames.

Chaque étage dispose de cafétérias et l’une d’elles, dénommée 007, présente sur un pan des rayons décorés de bouteilles de vins. Un passage, invisible à première vue, s’ouvre sur une vinothèque. Ailleurs, un écran «[email protected]» permet au Zoogler de scanner ses emplettes à l’aide de son téléphone mobile.

A l’extérieur, la façade du nouveau bâtiment arbore en signe d’identification 98 zéros supplémentaires. Il s’agit là d’une référence à la désignation « Googol », le nom que portait l’entreprise au départ, expliquent ses représentants.

Coopération avec l’EPFZ

Climat d’affaires favorable, situation au coeur de l’Europe, excellentes infrastructures, Patrick Warnking a rappelé les raisons qui ont attiré Google en Suisse. Autre atout, la présence des écoles polytechniques fédérales. La firme mène actuellement deux projets avec celle de Zurich, a-t-il indiqué.

D’une part, Google soutient les cours mis sur pied par l’EPFZ sur le langage de programmation Logo destinés aux écoliers du niveau primaire. La firme est d’autre part active avec la haute école dans le domaine de la sécurité de l’information, selon Patrick Warnking.

Navigation en vélo

Le site helvétique a pour point fort, mais non exclusif, le développement de services clés tels que la recherche Google, Google Maps, Gmail et You Tube, a rappelé Oliver Heckmann, directeur de l’ingénierie. Les développeurs s’y attellent notamment à la sécurité, comme le filtrage de spams et la protection des enfants.

L’équipe Google Maps travaille quant à elle à l’intégration dans cet atlas virtuel des informations sur les transports publics. Zurich est en outre le centre de compétence pour la navigation à vélo ainsi que pour les terminaux mobiles. Et les Zooglers viennent d’équiper Gmail de boîtes de triage pour le courrier électronique.

Dès jeudi, la Suisse peut en outre profiter du service «Business Photos», similaire à Street View. Ce format publicitaire, qui ne compte pour l’heure qu’une poignée d’adresses, permet à l’internaute de visiter virtuellement commerces et restaurants. Pour mémoire, le chiffre d’affaires du groupe a bondi de 31% sur un an au premier trimestre 2013 à près de 14 milliards de dollars (13,5 milliards de francs), dont 55% généré hors Etats-Unis. L’entreprise sise à Mountain View, en Californie, fondée en 1998 par Larry Page, et Sergey Brin, occupe plus de 30’000 salariés dans plus de 40 pays.
François-Xavier Lanfray

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."