Bilan

Genève et Vaud profiteront des milliards du rail

La Suisse s'apprête à investir 6,4 milliards pour le financement des infrastructures ferroviaires. La Suisse romande en profitera largement. Mais les consommateurs et les voyageurs devront aussi payer plus.
«Historique». Doris Leuthard n'a pas hésité à lâcher le mot lundi 2 décembre à Berne pour qualifier le projet de fonds ferroviaire FAIF qui sera soumis au vote le 9 février prochain. Ce projet, doté d'une enveloppe financière énorme (6,4 milliards de francs), servira à financer l'aménagement et l'entretien du réseau ferroviaire jusqu'en 2025.

Vaud et Genève profiteront largement de ces milliards (voir ci-dessus notre galerie explicative). Et la Suisse romande, à l'exception du Jura, aussi. Le conseiller d'Etat valaisan Jacques Melly, également présent à la conférence de presse, a calculé que la Suisse occidentale (y compris le canton de Berne) recevra 3 milliards de francs. Voilà pourquoi il appelle les citoyens voyageurs à dire oui à ce projet.

Tout le monde paie

Où va-t-on prendre l'argent pour financer tout ça? 4 milliards viennent déjà des contributeurs actuels au fonds ferroviaire que sont la caisse de l'Etat, la TVA, la taxe poids lourds et celle sur les huiles minérales. Un milliard de plus viendront des cantons et d'une hausse de 0,1% de la TVA (qui rapportera 360 millions par année).

Les voyageurs devront aussi cracher au bassinet. Le prix des billets de train augmentera et les déductions fiscales pour les pendulaires du rail seront limitées. Elles se monteront à 3000 francs maximum mais seulement pour l'impôt fédéral. Chaque canton restera libre de faire ce qu'il veut.

Un remake de la vignette?

La hausse de la TVA et la diminution des déductions fiscales vont elles effrayer le citoyen? Doris Leuthard va-t-elle encaisser une nouvelle défaite le 9 février après avoir échoué sur l'augmentation de la vignette autoroutière? C'est peu probable car les pendulaires grognent de plus en plus dans des trains bondés. Et le projet FAIF va augmenter la capacité du rail dans de nombreuse régions (voir ici la liste complète).

Voilà pourquoi la conseillère fédérale était confiante ce lundi matin sur l'issue du scrutin. L'UDC est le seul parti gouvernemental à s'opposer à ce projet. Il estime que l'on a trop chargé la barque et que 3 milliards, comme le voulait le Conseil fédéral au départ, étaient suffisants.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."