Bilan

Genève accepte la fusion des caisses de pensions publiques

Les Genevois disent oui à la fusion et à l'assainissement des caisses de pensions publiques. L'initiative contre la hausse des tarifs TPG devrait aussi être acceptée.
Crédits: Keystone

Les Genevois disent oui à la fusion et à l'assainissement des caisses de pensions publiques. Selon des résultats prenant en compte 90% des bulletins rentrés, trois électeurs sur quatre acceptent la loi instituant la caisse de prévoyance de l'Etat de Genève.

Le coût de l'opération d'assainissement de la Caisse de l'administration et du corps enseignant (CIA) et celle du personnel hospitalier (CEH) s'élèvera pour le canton de Genève à 6,3 milliards de francs sur 40 ans. Les fonctionnaires, eux, travailleront plus longtemps pour des rentes plus basses. Ils verront aussi leurs cotisations augmenter.

Les Genevois étaient aussi sur le point d'accepter, dimanche à midi, l'initiative «Stop aux hausses des tarifs des Transports publics genevois». Sur la base de 90% des bulletins de vote rentrés, ils disaient oui à 56% au texte rédigé par l'association de défense des retraités AVIVO. Celui-ci fixe notamment le prix du billet d'une heure à 3 francs, au lieu de 3,50 francs.

(ats/Newsnet)

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."