Bilan

Fret aérien: "perspectives solides" à court et long terme

Le secteur du fret aérien bénéficie de "perspectives solides" à court et à long terme, dopées par la reprise économique sur fond de chaînes logistiques perturbées par le Covid-19, a affirmé mardi la principale association mondiale de compagnies.

Avant la pandémie, le fret aérien représentait quelque 15% des recettes des compagnies.

Crédits: DR

Cette année, le volume de fret transporté devrait dépasser celui d'avant la crise (2019) de 8% et le chiffre d'affaires atteindre un niveau record de 175 milliards de dollars, selon l'Association internationale du transport aérien (Iata). L'indicateur de rentabilité-clé du secteur, le prix de la tonne transportée au kilomètre, devrait augmenter de 15%.

Pour 2022, l'Iata s'attend à ce que les volumes augmentent encore de 5%. En revanche le chiffre d'affaires devrait baisser à 169 milliards de dollars, car le prix de la tonne transportée devrait chuter en raison du retour de capacités induit par la remise en service d'avions commerciaux et donc de davantage de soutes disponibles.

Pour le court et le long terme, "les perspectives du fret aérien sont solides", a affirmé l'Iata dans un communiqué. "Des indicateurs comme les niveaux d'inventaires et la production industrielle sont favorables, le commerce international devrait croître de 9,5% cette année, le commerce en ligne continue à connaître une croissance à deux chiffres, et la demande pour des chargements spécialisés et à forte valeur", tels les vaccins, augmente.

Avant la pandémie, le fret aérien représentait quelque 15% des recettes des compagnies. Mais sous le double effet d'une hausse de la demande de transport de marchandises et d'un effondrement du nombre de passagers, le "cargo", avec une activité de 129 milliards de dollars, a représenté en 2020 "environ un tiers des chiffres d'affaires totaux des compagnies aériennes", a souligné Brendan Sullivan, responsable du secteur du fret à l'Iata.

Pour lui, "la forte hausse de la demande pour le fret aérien et des rendements attractifs ne sont pas sans créer des complications. Les restrictions dues à la pandémie ont conduit à un grave engorgement des chaînes logistiques", a-t-il rappelé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."