Bilan

France et Suisse: des acteurs toujours plus impliqués

La Chambre de commerce et d'industrie franco-suisse a remis ce vendredi 7 février à Montreux ses 31èmes Trophées du commerce. L'occasion de constater que les deux économies sont toujours plus impliquées l'une envers l'autre.

Les lauréats et partenaires de la 31ème édition des Trophées du commerce franco-suisse, sur la scène du casino Barrière de Montreux.

Crédits: DR

Pour la 31ème fois, la Chambre de commerce et d'industrie franco-suisse (CCIFS) remettait ce vendredi 7 février ses Trophées du commerce. Au-delà du palmarès détaillé (voir plus bas), cet événement témoigne du lien toujours plus fort qui lie les économies des deux pays, via une institution qui compte plus de 750 membres. En effet, la France exporte autant de biens et services vers la Suisse qu'elle n'en envoie vers la Chine et y enregistre son 3ème excédent commercial au monde.

Dans le sens inverse, la France représente pas moins de 6% des débouchés commerciaux de la Suisse. Parmi les derniers exemples en date, le géant helvétique des croisières MSC vient de passer une commande de deux nouveaux navires de croisière aux chantiers navals de Saint-Nazaire pour un montant de plus de 2 milliards d’euros. Troisième investisseur direct en France, la Suisse a investi 90 milliards d’euros dans l'Hexagone (stock d’IDE).

Travailleurs frontaliers et touristes

En France, la Suisse est le troisième employeur étranger derrière les Etats-Unis et l’Allemagne. Les entreprises implantées en France sous contrôle suisse emploient près de 265'000 emplois dans l'Hexagone. De plus, 180'000 travailleurs frontaliers résidant en France travaillent quotidiennement en Suisse. Quant aux entreprises françaises, elles ont créé plus de 60'000 postes de travail en Suisse, faisant de la France le troisième employeur étranger en Suisse.

Autre lien fort entre les deux pays: le secteur du tourisme. Derrière l'Allemagne, la Suisse est le deuxième pourvoyeur de recettes touristiques en France, avec 5,6 milliards d’euros en 2019. «Ces chiffres sont impressionnants et montrent bien que la Suisse est un des pays les plus importants pour la France du point de vue économique. Ces excellents résultats sont imputables à l’action quotidienne de la communauté d’affaires franco-suisse dont les membres de la CCIFS sont les éminents représentants. Les Trophées remis ce jour symbolisent la vitalité des échanges franco-suisses et la CCIFS y joue un rôle fondamental. Je suis très confiant en l’avenir et pour la dynamique positive des échanges franco-suisses», constate Philippe Cerf, premier conseiller de l’Ambassade de France en Suisse.

Un appui des autorités apprécié du côté de la CCIFS. Pour son président Alain Barbey, les Trophées du commerce constituent «l’occasion de mettre en avant des entreprises, et par là même de contribuer à la pérennisation et au développement des liens bilatéraux, ainsi que s’attache à le faire quotidiennement la CCI France Suisse, aux travers de ses multiples actions de mise en réseaux et d’accompagnement opérationnel des entreprises sur chacun des deux marchés. Au travers de ses choix, le jury des Trophées souligne la performance économique de ces entreprises, mais aussi la volonté d’intégration, de prises de risque et d’innovation des hommes et des femmes à l’œuvre derrière ces réussites».

Ce jury, composé de représentants de Bilan, du Greater Geneva Berne Area (GGBA), de Business France, de la section suisse des Conseillers du Commerce extérieur et de la CCI France Suisse, a sélectionné les personnes et entreprises lauréates des Trophées 2020 du Commerce France Suisse, parmi une quarantaine de dossiers soumis à son analyse.

Les enjeux climatiques au coeur des prix

Et c'est avec un vaste panel de partenaires majeurs que le verdict a été rendu public. Des partenaires cruciaux pour la CCIFS, qui permettent de connecter grands groupes, startups et PME familiales. Ainsi, TGV Lyria est devenu au fil des ans un des piliers fidèles de la CCIFS et de ses Trophées: «Nous sommes très heureux et très honorés d’être activement associés à cette 31ème édition des Trophées du Commerce France Suisse. Nous partageons ces mêmes valeurs, car TGV Lyria est né d’un mariage franco-suisse. C'est un privilège de pouvoir exploiter le meilleur des deux mondes franco-suisses tout en s’appuyant sur les fortes expertises ferroviaires des deux pays. Et c’est essentiel, à l’heure où les enjeux autour de la mobilité sont si importants, pour favoriser une mobilité durable face aux défis climatiques», souligne Fabien Soulet, CEO de TGV Lyria.

Cette préoccupation pour les enjeux climatiques a figuré en filigrane de la cérémonie de vendredi, avec de nombreux trophées ayant couronné des projets présentant un impact positif pour la planète et le climat, à travers les énergies renouvelables, les économies d'énergie, les mobilités douces ou encore l'optimisation des ressources alimentaires. Après plus de trente ans de prix remis aux entreprises, les Trophées du commerce de la CCIFS s'inscrivent plus que jamais dans les grandes tendances de la société et de l'économie.


Palmarès complet des 31èmes Trophées CCIFS du commerce France Suisse:

Prix Développement Français vers la Suisse: Decathlon

Prix Développement Suisse vers la France: Réseaux de Chaleur Urbains de l'Est

Prix Tradition & Savoir-Faire: EDM

Prix Industrie & Technologie: Reisswolf

Prix Innovation: Schneider Electric

Prix Développement Durable: Too Good Too Go

Prix VIE (Volontariat International en Entreprise): Faouzi Berramdane de Nexans

Prix spécial du Jury: Lémanis SA

Matthieu Hoffstetter
Matthieu Hoffstetter

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Titulaire d'une maîtrise en histoire et d'un Master de journalisme, Matthieu Hoffstetter débute sa carrière en 2004 au sein des Dernières Nouvelles d'Alsace. Pendant plus de huit ans, il va ensuite couvrir l'actualité suisse et transfrontalière à Bâle pour le compte de ce quotidien régional français. En 2013, il rejoint Bilan et se spécialise dans les sujets liés à l'innovation, aux startups, et passe avec plaisir du web au print et inversement. Il contribue également aux suppléments, dont Bilan Luxe. Et réalise des sujets vidéo sur des sujets très variés (tourisme, startups, technologie, luxe).

Du même auteur:

Offshore, Consortium, paradis fiscal: des clefs pour comprendre
RUAG vend sa division Mechanical Engineering

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."