Bilan

Franc fort: l'association suisse des machines veut des mesures

Hans Hess, le président de Swissmem, a notamment exhorté le gouvernement à faciliter l'accès au marché américain, un des viviers de la croissance du secteur ces dernières années.

Selon Hans Hess, président de Swissmem, l'insécurité tant au niveau des taux de change que des conditions-cadres consitue un "dangereux cocktail", qui pourrait "accélerer le mouvement de délocalisation".

Crédits: Keystone (archives)

Swissmem, l'association qui représente les intérêts de l'industrie des machines, des équipements électriques et des métaux en Suisse, a appelé mercredi le gouvernement à prendre des mesures pour préserver la compétitivité du secteur face au renchérissement du franc suisse. 

Le 15 janvier, la Banque Nationale Suisse (BNS) avait surpris les marchés en annonçant qu'elle abandonnait sa politique monétaire dite du "taux plancher", l'instrument qui limitait depuis plus de trois ans la hausse du franc suisse face à l'euro, ce qui avait soulevé de vives d'inquiétudes dans ce secteur qui réalise près de 80% de ses ventes à l'exportation.

Face au défi que pose la hausse du franc suisse, Hans Hess, le président de Swissmem, a exhorté le gouvernement à faciliter l'accès au marché américain, un des viviers de la croissance ces trois dernières années, par le biais d'un accord de libre échange avec les Etats-Unis.

"Je demande au Conseil fédéral qu'il ouvre à nouveau ce dossier ou qu'il essaie tout au moins de participer aux négociations en cours entre l'UE et les USA", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Zurich dédiée au bilan annuel de ces industries

"Cela éviterait une discrimination de l'industrie suisse d'exportations", a-t-il ajouté.

L'an passé, les exportations vers les Etats-Unis se sont encore renforcées, augmentant de 7,8%, la dynamique du marché américain permettant en partie d'amortir la stagnation des ventes dans l'Union Européenne.

Pour ces industries, le vieux Continent n'en reste pas moins le premier débouché. Il représente presque 60% de ses exportations, en particulier vers les régions voisines en Allemagne, en Italie ainsi qu'en France, où le secteur entretient des liens étroits avec l'Alsace et la Savoie.

Hans Hess a également demandé au gouvernement, "dans l'intérêt de la place industrielle suisse", de veiller à ce que l'inititive sur l'immigration de masse, qui a jeté un froid dans les relations entre Berne et Bruxelles, soit mise en oeuvre de façon à ce que les accords bilatéraux avec l'Union Européenne soient maintenus.

L'insécurité, tant au niveau des taux de change que des conditions-cadres, consitue selon lui un "dangereux cocktail", qui pourrait "accélerer le mouvement de délocalisation".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."