Bilan

Franc fort: Employés Suisse presse Johann Schneider-Ammann d'agir

Face à la vigueur du franc, Employés Suisse demande au conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann "un coup de pouce" pour l'industrie des machines.

Evoquant la situation des pays voisins, l'association souligne que ceux dans lesquels l'industrie est forte, tels que l'Allemagne ou l'Autriche, affichent un taux de chômage inférieur à ceux dans lesquels l'activité industriel décline, comme l'Italie ou la France. Une issue que la Suisse ne peut se permettre.

Crédits: Keystone

Employés Suisse demande au conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann "un coup de pouce" pour l'industrie des machines, équipements électriques et métaux (industrie MEM). Le gouvernement doit aider la branche et ses 330'000 salariés à faire face à la vigueur du franc.

Dans une missive envoyée au ministre de l'économie, l'association demande en particulier au Conseil fédéral d'encourager l'innovation et de sauvegarder les accords bilatéraux, écrit lundi Employés Suisse. Elle réclame également un engagement actif du gouvernement au niveau international afin de promouvoir l'image de l'industrie MEM.

"Nous avons besoin de plus de Bertrand Piccard et de moins de Sepp Blatter", déclare Christof Burkard, le directeur adjoint d'Employés Suisse, cité dans le communiqué. Employés Suisse note que l'industrie MEM, au-delà de ses 330'000 emplois, fournit également du travail à de nombreux fournisseurs, chercheurs et prestataires de services.

La branche fournit une contribution essentielle à l'économie et à la prospérité suisse, ajoute Employés Suisse. Evoquant la situation des pays voisins, l'association souligne que ceux dans lesquels l'industrie est forte, tels que l'Allemagne ou l'Autriche, affichent un taux de chômage inférieur à ceux dans lesquels l'activité industriel décline, comme l'Italie ou la France. Une issue que la Suisse ne peut se permettre.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."