Bilan

Forte croissance des offres d’emploi, surtout en Suisse romande

Le groupe Adecco a constaté une croissance de 16% au deuxième trimestre 2018 par rapport à la même période de l’année précédente. La Suisse romande semble bien plus dynamique que les cantons alémaniques.

La croissance du nombre d'offres d'emplois est plus forte en Suisse romande qu'en Suisse alémanique ces derniers mois.

Crédits: AFP

L’Adecco Group Swiss Job Market Index (ASJMI) a été mis sur pied en 2008 avec le Moniteur du Marché Suisse de l’Emploi de l’Institut Sociologique de l’Université de Zurich. Cet instrument de mesure permet d’avoir une vision précise de l’évolution des offres d’emploi dans la presse et sur Internet. L’ASJMI se base sur le décompte des postes ouverts publiés dans 90 titres de presse (journaux et afficheurs) sur 12 portails d’emploi en ligne et 1300 sites internet d’entreprises.

Lire aussi: La hausse des offres d'emplois se poursuit

Au niveau suisse, les entreprises ont publié au deuxième trimestre 2018 le chiffre de 6% d’offres d’emploi de plus. Cet indicateur est également publié pour les six grandes régions du pays: région lémanique (GE, VD), Espace Mittelland (FR, NE, JU, BE), Suisse du Nord-Ouest (BS, BL, SO, AG), Zurich (ZH, SH), Suisse orientale (TG, SG, AI, AR, GR, GL) et la Suisse centrale (ZG, SZ, UR, NW, OW, LU). Cette échelle de comparaison indique très clairement une forte reprise dans la région lémanique (+20% en comparaison avec le second trimestre 2017), nettement mieux que l’ensemble des autres régions qui évoluent entre +3% (Suisse orientale) et Zurich (+ 6%). L’Espace Mittelland ne progresse pour sa part « que » de 4%.

La Suisse romande plus dynamique que les cantons alémaniques

A notre demande, Jan Müller, en charge du Moniteur du Marché Suisse de l’Emploi, a recalculé ces données pour la Suisse romande, soit en prenant uniquement les chiffres pour la région lémanique et l’Espace Mittelland, sans Berne. Cela donne une progression de l’ASJMI de 16%, alors que pour la Suisse allemande on est à +5%. «Nos données n’indiquent pas le pourquoi», relève le chercheur.

Par contre, une deuxième analyse montre les résultats selon les secteurs. L’industrie et la construction sortent en tête des secteurs avec la plus forte progression de postes ouverts: +34% (6% en Suisse allemande). A égalité avec le secteur technique et informatique: +34% aussi (8% en Suisse allemande). «Nous pensons qu’il s’agit d’un phénomène de récupération des industries exportatrices suite à l’affaiblissement du franc suisse. En effet, la Suisse romande possède davantage d’industries exportatrices que les autres régions», commente Annalisa Job, porte-parole d’Adecco Group.

Doit-on globalement déduire de cette dernière enquête que la Suisse allemande est à la traîne? «Ce ne serait pas exact. Il faut savoir que près de 83% des postes sont publiés en Suisse allemande, et 17% en Suisse romande. Le Tessin se situe à environ 1%. D’autre part, la pratique de la publication des postes varie beaucoup d’une région à une autre. Cela étant, il est exact de dire que la Suisse romande bénéficie d’une augmentation marquée depuis le 3e trimestre 2017», ajoute la porte-parole.

Lire aussi: Le chômage en Suisse au plus bas depuis dix ans en juin

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT À BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef adjoint à Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également esponsable du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info

"Tout ce qui compte.
Pour vous."