Bilan

Finances fédérales: économies doivent être décidées dans le processus ordinaire

Les programmes d'allégements des dépenses doivent préférablement être décidés dans le cadre ordinaire du budget. Selon le Contrôle fédéral des finances, les effets des programmes d'économie sont difficilement chiffrables.

Des erreurs régulières de prévision, surtout concernant les intérêts passifs, avaient conduit à une surestimation parfois importante des dépenses prévues.

Crédits: Keystone

Entre 2003 et 2018, la Confédération a réussi à réduire son endettement de près de 27 milliards de francs. Sur cette période, cinq programmes d'économies ont été décidés. Mais leurs effets réels sont difficiles à chiffrer, indique le Contrôle des finances dans un rapport publié vendredi.

Des erreurs régulières de prévision, surtout concernant les intérêts passifs, avaient conduit à une surestimation parfois importante des dépenses prévues. Cela a été le cas entre 2011 et 2018.

De plus, les crédits subissent des modifications dues aux changements législatifs, aux corrections des prévisions de recettes et aux dépenses de restructuration internes à l'administration. Le CDF estime qu'au moins deux des cinq programmes d'économies n'étaient pas absolument nécessaires à l'atteinte des objectifs du frein à l'endettement.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."