Bilan

Favarger relance ses chocolats frais

L’heure des ciels gris et des températures glaciales s’approche et incite les gourmands à céder aux tentations créées par Marc-André Cartier. La maison Favarger relance donc son bar à chocolat sur le quai des Bergues à Genève.

La collection de 48 chocolats frais créée par Marc-André Cartier.

Crédits: Thibault Copleux

Favarger, la plus grande des petites maisons chocolatières de Suisse romande a ouvert le 20 septembre un Bar à Chocolats dans sa boutique genevoise du Quai des Bergues qui avait été réouverte voici quelques mois déjà. Sous la houlette de son nouveau chef chocolatier, le Versoisien Marc-André Cartier, elle vient de présenter huit collections qui se déclinent en six chocolats à chaque fois. 

En quoi consiste cette invitation au voyage? Les huit thèmes sont: «Cœurs tendres», des cœurs chocolat très tendres aux parfums délicats; «Jolis Cœurs» aux fruits rouges (framboise, myrtille, etc.); les «Plaisirs Exotiques», des dômes ensoleillées aux saveurs exotiques; les «Irrésistiblement Croustillants» en version pralinés lait ou noir; «La Vie est Belle» aux couleurs bigarées; Les «Pralinés Signature», aux noisettes et amandes fraîches délicatement caramélisées et broyées selon le savoir-faire de la maison; «Les Grands Crûs», comme par exemple, le Grand crû Madagascar à 72% de cacao ou le Grand crû Equateur à 80%; enfin, les palais aventuriers opteront pour les «Hot and Spicy», six recettes audacieuses associant chocolat noir et épices (poivre, piment, wasabi, cannelle, etc.).

Des dégustations plusieurs fois par an

Des dégustations seront mises sur pied deux à trois fois par année, à l’arrière de la boutique, dans le coin cosy de la bibliothèque où l’on peut s’installer sur l’un des tabourets en sirotant un café.

Derrière ces créations au chocolat frais (à consommer dans les 30 jours), le talentueux Marc-André Cartier, nouveau chef confiseur-chocolatier de la Maison Favarger. Héritier de cinq générations de tradition chocolatière et avec plus de 20 années d’expérience au sein de sa propre PME à Versoix.

C’est lui qui est à l’origine du Festichoc, le 1er festival du chocolat en Suisse, qui réunit environ 45'000 personnes chaque année à Versoix. Ce passionné a décidé de rejoindre la Maison Favarger pour y diriger l’atelier Chocolats Frais: «Travailler pour une grande maison me motive particulièrement. J’ambitionne de faire les meilleurs bonbons de chocolats de Genève».

Rappelons que Favarger est le plus grand chocolatier encore actif sur Genève. Cette maison, détenue depuis une quinzaine d’années par Luka Rajic, a été fondée en 1826 par Jean-Samuel Favarger. Elle est désormais dirigée par Emmanuelle Marcos, venue de chez Nestlé.

Serge Guertchakoff

RÉDACTEUR EN CHEF DE BILAN

Lui écrire

Serge Guertchakoff est rédacteur en chef de Bilan et auteur de quatre livres, dont l'un sur le secret bancaire. Journaliste d'investigation spécialiste de l'immobilier, des RH ou encore des PME en général, il est également à l'initiative du supplément Immoluxe et du numéro dédié aux 300 plus riches. Après avoir été rédacteur en chef adjoint de Bilan de 2014 à 2019, il a pris la succession de Myret Zaki en juin de cette année.

Du même auteur:

Le capital-investissement connaît un renouveau en Suisse
Le Geneva Business Center de Procter & Gamble récompensé pour ses RH

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."