Bilan

Etats-Unis: les créations d'emplois dans le privé ralentissent et déçoivent en octobre

Les créations d'emplois dans le secteur privé aux Etats-Unis ont nettement ralenti en octobre, décevant les attentes, selon l'enquête mensuelle d'ADP mercredi, montrant que la reprise économique américaine semble s'essouffler à l'automne.

Ces chiffres sont dévoilés au lendemain de l'élection présidentielle opposant le président sortant Donald Trump au démocrate Joe Biden.

Crédits: DR

Les entreprises du secteur privé ont créé 365.000 nouveaux emplois alors que les projections des analystes misaient sur 600.000 nouvelles embauches après le bon chiffre de 753.000 en septembre, révisé en hausse.

"Le marché du travail continue de créer des emplois mais à un rythme ralenti", a commenté dans un communiqué Ahu Yildimaz, qui co-dirige l'enquête mensuelle de la firme de services aux entreprises ADP.

"Bien que le rythme soit plus lent, les gains d'emplois se répartissent toutefois à travers tous les secteurs et les entreprises de toute taille", a-t-il souligné.

Ces chiffres sont dévoilés au lendemain de l'élection présidentielle opposant le président sortant Donald Trump au démocrate Joe Biden. L'annonce officielle des résultats pourrait prendre plusieurs jours parce que de nombreux Etats procèdent encore au dépouillement des bulletins de vote. Le scrutin est pour l'instant serré.

Si l'enquête de la firme de fiches de paie ADP n'est pas toujours une projection fiable de l'état du marché du travail américain, elle est vue comme une première jauge des chiffres officiels du chômage pour octobre qui seront publiés vendredi.

Les analystes s'attendent à ce que le taux de chômage baisse un peu à 7,7% contre 7,9% en septembre avec 600.000 créations d'emplois.

Si vendredi, le rapport officiel sur l'emploi "montre un autre ralentissement des créations d'emplois, ce serait une preuve supplémentaire de la tendance au ralentissement qui a émergé au cours du mois", a estimé Rubeela Farooqi, économiste en chef pour HFE. "Le rebond de l'activité a été plus modéré récemment et le risque de nouveaux dommages sur le marché du travail provient maintenant d'une résurgence des cas de virus qui va entraîner plus de fermetures et de licenciements", ajoute l'analyste.

Toutes ces dernières semaines, de nombreux licenciements sont intervenus dans l'industrie, à commencer par les compagnies aériennes qui ont réduit leurs effectifs par dizaines de milliers. Des licenciements ont aussi été annoncés, déjà opérés ou sont à venir, chez Boeing (7.000), Ford (1.400), Exxon (1.900) et Disney (28.000) notamment.

Parallèlement, il y a eu une hausse des annonces d'embauches saisonnières de la part d'Amazon notamment (100.000) et FedEx (15.000) en prévision d'un bond des ventes en ligne pour les fêtes de fin d'année en pleine pandémie de Covid-19.

Selon l'enquête d'ADP, les nouvelles embauches se sont réparties pour 114.000 dans les petites entreprises, 135.000 dans les entreprises de taille moyenne et 116.000 seulement pour les grandes firmes de plus de 500 employés.

Par secteur, c'est plus que jamais celui des services qui a créé des emplois à 348.000, presque la totalité, alors que le secteur de la production des biens n'a embauché nationalement que 17.000 personnes.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."