Bilan

Etats-Unis: chômage et Covid grimpent, alors que les aides se font toujours attendre

Le nombre de nouveaux chômeurs a explosé aux Etats-Unis la semaine dernière, poussé par la flambée des cas de Covid-19 dans le pays, au moment où les nouvelles aides du gouvernement fédéral, désormais vitales pour des millions d'Américains, se font toujours attendre.

853'000 personnes se sont inscrites entre le 29 novembre et le 5 décembre, soit 137'000 de plus que la semaine précédente.

Crédits: Pixabay

Les inscriptions hebdomadaires au chômage ont connu la semaine dernière leur plus forte hausse depuis le début de la pandémie aux Etats-Unis en mars, lorsque l'économie américaine s'est brutalement arrêtée, provoquant des licenciements massifs.

Ainsi, 853'000 personnes se sont inscrites entre le 29 novembre et le 5 décembre, soit 137'000 de plus que la semaine précédente, selon les données publiées jeudi par le département du Travail.

Fin novembre, la semaine de Thanksgiving, qui compte des jours fériés pour cette fête traditionnellement célébrée en famille, avait fait reculer les inscriptions.

Mais cette baisse a été rattrapée ensuite, alors que les contaminations au coronavirus atteignent des niveaux jamais vus aux Etats-Unis.

De nombreuses autorités locales ont dû restreindre de nouveau l'activité des restaurants ou salles de sports, engendrant de nouveaux licenciements.

Et la crainte est désormais que les cas de Covid-19 grimpent encore plus dans les semaines à venir, alors que les Américains ont été nombreux à fêter Thanksgiving en famille.

"Les vacances de Thanksgiving peuvent encore faire des ravages", souligne Nancy Vanden Houten, analyste pour Oxford Economics, qui dépeint "un marché de l'emploi qui est faible alors que (les cas de) coronavirus sont en hausse".

___ Les yeux rivés sur le Congrès

Près de 5,8 millions d'Américains étaient toujours au chômage fin novembre, où le taux de chômage était de 6,7%.

C'est sans compter ceux qui ont épuisé leurs droits au chômage, et vivent désormais grâce aux aides supplémentaires mises en place fin mars par le gouvernement fédéral, mais qui expirent fin décembre.

Ils sont ainsi au total 19 millions d'Américains à vivre grâce aux allocations chômage ou à ces aides supplémentaires, et une large partie d'entre eux risque de se retrouver sans ressources au moment où l'économie est à la peine, si le Congrès ne parvient pas à trouver un compromis très rapidement.

Mais les négociations patinent, démocrates et républicains ne parvenant toujours pas à s'entendre. La Maison Blanche, qui avait laissé carte blanche au Congrès, s'en est mêlée, sans succès jusqu'à présent.

L'absence d'aides rapides risque de faire plonger des millions d'Américains dans la pauvreté et de faire mettre la clé sous la porte à nombre de petites entreprises, et ainsi d'auto-alimenter la crise.

"Une crise sanitaire susceptible de s'aggraver après les (fêtes de fin d'année) est un signal d'alarme pour le marché du travail", commente Rubeela Farooqi, analyste pour High Frequency Economics, dans une note.

Si les cas continuent d'augmenter, de nouvelles mesures de restrictions sont à craindre, avec des répercussions sur l'emploi qui "seront aggravées par l'expiration des mesures de soutien du gouvernement", alerte la spécialiste.

Le président élu Joe Biden avait lui aussi insisté la semaine dernière sur la nécessité de donner urgemment un coup de pouce à l'économie. Les mesures qui pourraient être adoptées d'ici Noël ne seront qu'un "acompte", avait-il alors prévenu, avant qu'un grand plan de relance ne soit mis en oeuvre à son arrivée à la Maison Blanche le 20 janvier.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."