Bilan

Éric Giroud, le designer caméléon

Baselworld regorge de ses créations, éparpillées chez diverses marques. Portrait d'un homme curieux et créatif.

L'homme porte un de ses anciens modèles au poignet droit et un bracelet argenté au poignet gauche. Des lunettes maintiennent ses cheveux en arrière, dévoilant un visage expressif et souriant. Celui d'un passionné. L'horlogerie fait partie de la vie d’Eric Giroud depuis une quinzaine d'années. Pourtant, rien ne le prédestinait à ce parcours. Jusqu'à ses 20 ans, il étudie la musique. Puis il se tourne vers l'architecture avant de partir une année à Dakar. À son retour, il exprime sa volonté de touche-à tout. La couture, la photographie s'ajoutent à sa liste. Puis arrive le design. "En fait, je n'étais pas bon en musique ni en architecture et je suis un très mauvais homme d'affaires. Mon rêve était de créer des meubles, des choses." Alors, lorsque l'on propose à son entreprise de faire le design d'une montre, il saute sur l'occasion. "Personne n'y croyait sauf moi. On me disait que le design des montres était une chose à part." Mais il ne se laisse pas abattre et rend un projet qui convainc. Depuis lors, bien que réticent à donner des chiffres, Éric Giroud avoue avoir collaboré avec une cinquantaine de marques.

De l'excentrique au classique

Swarovski, Tissot, Heritage et bien d'autres. À Baselworld 2012, les créations d'Éric Giroud sont éparpillées chez diverses marques. Impossible d'imaginer que le même homme se cache derrière des objets si différents. Le designer sait capter les attentes des marques et créer aussi bien pour les hommes que pour les femmes. Pour lui, "une montre doit être simple. Une aiguille pour les heures, une pour les minutes et à la rigueur une pour les secondes", explique-t-il. Drôle de conception pour un designer de haut vol. Son travail reflète son côté plus excentrique et créatif. Chez Rebellion, le minutieux travail horloger est valorisé par une ouverture sur le mécanisme. "Je ne suis pas important, ceux qui doivent être mis en avant ce sont les horlogers. Pour moi, ce sont des magiciens", affirme Éric Giroud. Chez Swarovski, l'heure apparaît à travers des cristaux sur un bracelet fantaisiste. "Il fallait mettre le cristal en avant. Je trouve cela vraiment beau." Et chez Heritage, le designer démontre son aptitude à travailler des modèles plus classiques, très années 40. "J'aime beaucoup leur travail et Karsten Frässdorf, le co-fondateur et horloger d'Heritage, est une personne adorable."

Créateur de rêves

"Ce sont des histoires humaines qui enrichissent mes projets et je pense que la première qualité pour un designer est la curiosité", reconnaît Éric Giroud. Dans le Palace de Baselworld, nul ne passe sans le saluer. Pourtant, c'est chez lui que le designer dessine croquis après croquis. C'est un endroit intimiste où le designer peut créer du rêve. En ce moment, il travaille pour quinze clients différents. Et du côté des horlogers, le travail semble convaincre. "Éric Giroud est le maître de notre collection (qu'il a réalisée entièrement, ndlr). Je ne sais pas comment il a pu créer cela. C'est un travail si minutieux" s'émerveille Karsten Frässdorf. Un travail si précieux que, malgré le design très masculin de certaines de ses créations, les femmes aussi arborent du Éric Giroud à leur poignet. Un constat qui réjouit le designer: "Le monde de l'horlogerie, c'est un peu le monde de la mode. Il faut anticiper les tendances de l'année. Un jour, on est apprécié et le lendemain on vous jette." Mais pour l'instant, Éric Giroud n'a pas à s’inquiéter.

Les articles de ce dossier:

Comment Baselworld sévit contre les contrefaçons Les salons: lieux de consécration de la femme objet ? Des montres à contretemps «Je voulais briser les chaînes de l’horlogerie classique» Un salon à deux vitesses Slyde, la montre qui ne suit pas le mouvement  

Crédit photo: François Wavre/REZO

Evgeniya Kolpakova

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."