Bilan

Envolée des exportations horlogères en avril après la chute de 2020

Les exportations horlogères ont connu en avril un bond spectaculaire, celles-ci ayant été multipliées par plus que cinq (+446%) en comparaison annuelle. Cette envolée reste cependant à relativiser car elle intervient après l'effondrement du marché intervenu au printemps 2020 suite à l'éclatement de la pandémie de coronavirus.

En moyenne, le secteur horloger a retrouvé des niveaux de livraison à l'étranger d'avant-crise pour le deuxième mois consécutif, selon la Fédération de l'industrie horlogère suisse.

Crédits: Keystone

En moyenne, le secteur horloger a retrouvé des niveaux de livraison à l'étranger d'avant-crise pour le deuxième mois consécutif, indique jeudi la Fédération de l'industrie horlogère suisse (FH). Durant la période sous revue, les exportations se sont ainsi fixées à 1,79 milliard de francs.

En avril 2020, une dégringolade de 81,3% avait été enregistrée, rappelle la FH. Pour la faîtière des horlogers, l'évolution des exportations en mai et juin sera déterminante pour savoir si la reprise s'inscrit bel et bien dans une tendance durable.

Dans son rapport mensuel, la FH met ainsi de côté les statistiques d'avril 2020 et ressort celles de 2019, jugées plus pertinentes pour la comparaison. Mesurées à cette aune, les exportations ont progressé de 2,0% en avril 2021. Les livraisons à l'étranger de montres-bracelets ont progressé de 2,5% à 1,71 milliard de francs, tandis que la catégorie "autres produits" a accusé un repli de 7,0% à 84,9 millions.

Les garde-temps en métaux précieux et en "autres métaux" ont profité des progressions les plus nettes, respectivement de 7,5% et 8,0%. Les montres bimétalliques (-3,9%) et en autres matières (-2,8%) s'affichent en recul, tandis que la catégorie acier - la plus importante à 671,9 milliards de francs - est restée plus ou moins stable (+0,6%).

Le nombre de pièces exportées a reculé de 25,8% à 1,17 milliard d'unités. Aucune des catégorie n'a échappé à la tendance négative.

La Chine en verve


En termes de débouchés, les Etats-Unis ont enregistré une poussée de 14,6% des exportations, ce qui en fait le premier marché en avril 2021. Au deuxième rang, la Chine est montée en puissance, avec une hausse de 75%. Hong Kong et le Japon arrivent respectivement 3e et 4e malgré un tassement de près d'un quart et de 12%.

Le premier marché européen est le Royaume-Uni, 6e au classement, pour lequel les livraisons ont progressé de 5,7%. Les exportations vers le Vieux continent se sont cependant contractées de 5,1%, plombées par les principaux marchés que sont l'Allemagne (-11,2%), l'Italie (-17,6%) et la France (-28,5%).

La Banque cantonale de Zurich souligne que le mois d'avril est traditionnellement plus robuste que le précédent, ce qui n'est pas le cas cette année. La hausse enregistrée durant la période sous revue est conforme aux attentes, relève néanmoins l'analyste Patrik Schwendimann. Géants du secteur, Swatch et Richemont profiteront de manière "fortement disproportionnée" de la reprise, les deux groupes présentant une base de coûts plus faible que les concurrents, selon lui.

A 10h37, la nominative Richemont était stable à 105,65 francs, tandis que la porteur Swatch se morfondait à la dernière position du classement des valeurs du SMI, en recul de 0,9% à 314,90 francs. L'indice vedette de la Bourse suisse grappillait 0,03%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."