Bilan

Entreprises et cantons affichent une solvabilité solide

Les secteurs publics et privés ont continué à profiter d'une liquidité très solide pour l'exercice 2015, selon une étude de Credit Suisse.

Depuis la parution du précédent manuel du crédit en août 2015, neuf révisions de notation à la baisse et une seule à la hausse ont eu lieu. Les fournisseurs d'énergie ont particulièrement souffert.

Crédits: Keystone

Les entreprises, cantons et villes suisses affichent une solvabilité solide. Les fournisseurs d'électricité sont en revanche toujours à la peine, selon une étude de Credit Suisse.

Les entreprises suisses ont continué à profiter d'une liquidité très solide. La perspective stable pour environ 80% des entreprises couvertes reflète cette situation, estime Credit Suisse dans son rapport publié mardi.

Depuis la parution du précédent manuel du crédit en août 2015, neuf révisions de notation à la baisse et une seule à la hausse ont eu lieu. Les fournisseurs d'énergie ont particulièrement souffert. Le groupe argovien Axpo a été rétrogradé en décembre dernier et la société grisonne Repower en avril 2016 après la publication de faibles résultats annuels.

Les ratings du secteur privé sont, quant à eux, en grande partie inchangés. La notation du groupe industriel zurichois Sulzer a été abaissée après l'annonce d'une acquisition financière par emprunts. Le boulanger industriel Aryzta a également été rétrogradé en raison de la poursuite de sa croissance axée sur les acquisitions et d'indicateurs de crédit plus faibles.

Qualité élevée dans le secteur public

Dans le secteur public, la qualité de crédit reste toujours élevée, estime Credit Suisse. La notation du canton de Glaris a été rehaussée après la présentation de résultats solides pour l'exercice 2015. En revanche, celle du canton de Bâle-Campagne a été rétrogradée d'un cran suite à une nouvelle année financière difficile.

Dans le contexte d'une croissance économique mondiale mitigée, les émetteurs suisses ont généralement enregistré de bonnes performances, relève Credit Suisse.

Les baisses des marges ont toutefois été plus importantes que les progressions, qui ont été essentiellement soutenues par des initiatives de réduction des coûts. Parallèlement, les dividendes se sont maintenus ou ont augmenté.

Conditions avenantes

Credit Suisse constate par ailleurs une hausse substantielle (60%) des rachats d'actions propres parmi les sociétés couvertes, consommant les liquidités disponibles.

Ces paiements élevés aux actionnaires sont favorisés par des conditions de refinancement actuellement très attrayantes. Certaines sociétés pourraient même prendre en considération une rétrogradation de leur notation en entreprenant des rachats d'actions ou des acquisitions tant que les conditions restent les mêmes, selon Credit Suisse.

La grande banque a passé en revue une centaine d'émetteurs sur le marché des capitaux en francs, regroupant un ensemble d'emprunteurs non couverts par les agences de notation internationales. Les auteurs de l'étude ont évalué 59 entreprises, 17 centrales affiliées, 26 cantons et 6 municipalités.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."