Bilan

En Suisse, l'indice PMI repasse sous le seuil de croissance

L'indice suisse des directeurs d'achats (PMI) a reculé de 1,3 point en juillet à 48,7 points, repassant sous le seuil de croissance de 50 points atteint en juin.

Le récent affaiblissement du franc face à l'euro n'est pas assez durable et important pour impliquer une inversion rapide de la tendance sur le front de la conjoncture industrielle, qui semble vouée à traverser "une période prolongée de stagnation".

Crédits: Keystone

L'indice suisse des directeurs d'achats (PMI) a reculé de 1,3 point en juillet à 48,7 points, repassant sous le seuil de croissance de 50 points atteint en juin pour la première fois depuis la levée du taux plancher. L'évolution de l'indice illustre les difficultés de l'industrie helvétique, soulignent lundi procure.ch et Credit Suisse.

Le PMI de juillet est ressorti nettement en dessous des attentes des économistes consultés par AWP, qui l'attendaient entre 49,5 et 50,5 points corrigé des valeurs saisonnières (CVS). Tous les instituts, à l'exception de Julius Bär, tablaient sur une valeur supérieure au seuil de croissance.

Hors CVS, l'indice affiche 49,4 points, contre 51,6 le mois précédent.

Le sous-indice production a augmenté (+0,7 point) pour le quatrième mois d'affilée pour atteindre 55,5 points, la dynamique s'étant même légèrement accélérée par rapport à juin.

Les carnets de commandes ont quant à eux de nouveau reculé en juillet. Le sous-indice correspondant a perdu 2,6 points pour clôturer sous le seuil de croissance à 48,5 points, ce qui laisse augurer un recul de la production dans les prochains mois, prédisent les auteurs de l'étude.

La période sous revue a vu les prix d'achat diminuer plus fortement qu'en juin, le sous-indice correspondant affichant une contraction de 3 points à 40,2.

L'étude indique également que les réductions d'effectifs se sont poursuivies en juillet, à un rythme similaire au mois précédent. Le sous-indice est ressorti à 41,6 points, "nettement en dessous" du seuil de croissance, mais tout de même supérieur aux 40,7 points enregistrés en mai.

"Aucun répit n'est à l'ordre du jour à court terme", avertissent procure.ch et Credit Suisse en référence au contexte monétaire. Le récent affaiblissement du franc face à l'euro n'est pas assez durable et important pour impliquer une inversion rapide de la tendance sur le front de la conjoncture industrielle, qui semble vouée à traverser "une période prolongée de stagnation".

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."