Bilan

Employés Suisse demande des hausses salariales allant jusqu'à 2%

L'association Employés Suisse justifie les augmentations salariales par le fait que l'industrie s'est remise du franc fort et bénéficie de la reprise en Europe.

La productivité qui a augmenté et la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée plaident aussi en faveur de hausses salariales "appréciables".

Crédits: Keystone
Employés Suisse demande des augmentations salariales pour 2018 allant jusqu'à 2%. L'association justifie notamment cette hausse par le fait que l'industrie s'est remise du franc fort et bénéficie de la reprise en Europe.

Employés Suisse ne s'appuie pas que sur des prévisions conjoncturelles favorables, notamment de l'institut conjoncturel BAKBASEL, pour revendiquer cette hausse. La productivité qui a augmenté et la pénurie de main-d'oeuvre qualifiée plaident aussi en faveur de hausses salariales "appréciables", a indiqué samedi l'association dans un communiqué.

L'organisation ajoute qu'il faut prendre en considération le fait que les salaires ont augmenté de moins de 1% l'année passée. Employés Suisse estime que des hausses de salaires de 2% sont "raisonnables" dans l'industrie MEM (machines, équipements électriques et métaux), vu l'augmentation de la productivité.

Comme la métallurgie se redresse plus lentement, l'association revendique une augmentation d'au moins 1,1% de ce domaine. Les sous-branches appareils informatiques et horlogerie ainsi qu'équipements électriques se situent entre deux.

Pour l'industrie chimique, Employés Suisse demande une hausse comprise entre 1,1% et 1,8%. Pour le secteur de l'industrie pharmaceutique, l'association revendique une progression de 2%.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."