Bilan

Diageo publie de solides résultats et récompense ses actionnaires

Le groupe britannique de spiritueux Diageo a publié jeudi des résultats annuels en hausse, notamment grâce au succès de ses marques de whisky, ce qui lui permet de récompenser à nouveau ses actionnaires.

Diageo vise à moyen terme une hausse de ses ventes d'environ 5% et de son bénéfice opérationnel comprise entre 5% et 7%.

Crédits: Fabrice Rambert, Vanina Moreillon

Ce poids lourd mondial, propriétaire de la vodka Smirnoff, du whisky Johnnie Walker et de la bière Guinness, a enregistré une progression de son bénéfice net de 4,6% à 3,16 milliards de livres (3,5 milliards d'euros) lors de son exercice 2018-2019 achevé fin juin.

Sa solidité financière lui permet d'annoncer à ses actionnaires un nouveau programme de rachat d'actions d'ampleur, portant sur 4,5 milliards de livres et qui s'étalera entre 2020 et 2022. Il vient tout juste de boucler un précédent plan d'un montant de près de 3 milliards de livres.

«Diageo a une nouvelle fois connu une année porteuse. La croissance des ventes est répartie dans de nombreuses zones et catégories, le lancement de nouveaux produits en étant un des meilleurs contributeurs», se félicite Ivan Menezes, directeur général du groupe.

Les ventes nettes (une fois retirées les taxes sur l'alcool) ont progressé de 6% à 12,9 milliards de livres à périmètres et changes comparables, conformément à ce qu'il anticipait. 

Son chiffre d'affaires total est en hausse de 4,7% à 19,3 milliards de livres, une progression enregistrée dans le monde entier, en Amérique du Nord, Europe et Asie.

Par boissons, les ventes de scotch whisky, qui représente le quart du chiffre d'affaires total du groupe, ont bondi de 6%. Diageo évoque les bonnes performances de Johnnie Walker, en particulier grâce au lancement du «White Walker» , en hommage au personnage du marcheur blanc de la série américaine à succès «Game of Thrones».

La vodka a quant à elle renoué avec la croissance (+2%), tandis que le gin a encore bondi (+22%) et que les ventes de bières dont la Guinness ont augmenté de 2%.

Le marché faisait toutefois la fine bouche et le titre du groupe reculait de 2,18% à 3.280,50 pence vers 08H30 GMT à la Bourse de Londres.

«Au premier abord, il aurait été possible de penser que les résultats sont rafraîchissants pour les investisseurs», souligne Russ Mould, analyste chez AJ Bell.

Mais la publication a été un peu en dessous des attentes, notamment en Amérique du Nord. «Une valeur de qualité comme Diageo ne peut pas se permettre la moindre déception si elle veut éviter la gueule de bois», ajoute-t-il.Le patron du groupe a par ailleurs indiqué vouloir maintenir la progression des résultats à leur rythme actuel pour les prochaines années.

Interrogé par ailleurs par la radio BBC 4 sur le défi du Brexit, M. Menezes a expliqué que son groupe «va faire avec». «Nous avons surtout une chaîne d'approvisionnement locale» , dit-il, ce qui lui permet de faire face à d'éventuelles perturbations, soulignant toutefois «être en faveur d'un accord» .

Bilan vous recommande sur le même sujet

Les derniers Articles Economie

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."