Bilan

Des seniors contre la pénurie de main-d'oeuvre, préconise Avenir Suisse

Le think-tank Avenir Suisse propose de faire face à la pénurie de travailleurs spécialisés en Suisse en incitant les seniors à travailler plus longtemps.

Avenir Suisse appelle le monde politique à créer les conditions nécessaires pour un âge de la retraite flexible et à rendre attrayante la poursuite de l'activité professionnelle au-delà de cette limite.

Crédits: DR

Augmenter l'âge de la retraite et maintenir les jeunes retraités dans le monde du travail: Avenir Suisse propose de faire ainsi face à la pénurie de main-d'oeuvre spécialisée. Un phénomène aggravé par le départ à la retraite des "baby-boomers" et le "oui" à l'initiative de l'UDC sur l'immigration.

Prolonger l'activité professionnelle des jeunes retraités de deux mois reviendrait à créer 5000 postes supplémentaires à plein temps, estime Jérôme Cosandey, chef de projet chez Avenir Suisse. Les entreprises continueraient à disposer de leur savoir-faire et les clients âgés, de plus en plus nombreux, bénéficieraient des conseils de contemporains, a-t-il affirmé mardi à Zurich face aux médias.

Pour convaincre les employés les plus âgés de continuer à travailler, les entreprises doivent toutefois garantir des conditions de travail agréables. Il faut réduire la pression faite sur la performance des personnes concernées et leur permettre d'aménager leur temps de travail de manière flexible et individuelle, estime le laboratoire de réflexion libéral.

Les "jobs" de seniors ne seraient pas réservés aux cadres et aux personnes disposant d'une formation académique. Des confiseurs dépassant l'âge de la retraite pourraient renforcer de manière ponctuelle le personnel avant les Fêtes de Noël et de Pâques. Il en va de même de l'entretien d'anciens systèmes informatiques ou de machines.

Avenir Suisse appelle le monde politique à créer les conditions nécessaires pour un âge de la retraite flexible et à rendre attrayante la poursuite de l'activité professionnelle au-delà de cette limite. Une hausse de l'âge légal de la retraite constituerait un signal important.

La crainte d'une hausse du chômage est infondée, selon le "think tank" des grandes entreprises suisses. L'économie ne ferait qu'absorber du personnel supplémentaire. Le financement de la prévoyance vieillesse en sortirait par ailleurs renforcé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."