Bilan

Démêler le vrai du fake, la traque continue (septembre 2021)

Chaque mois, Bilan vous propose de revenir sur de fausses informations qui ont circulé, d’apporter les rectifications et d’expliquer le contexte.

Les vaccins anti-Covid à ARN messager pénétreraient dans le placenta et causeraient l’infertilité chez la femme, d’après une rumeur qui circule sur les réseaux.

Faux. Le vaccin ne rend pas stérile. Le taux de grossesse est le même chez les vaccinées et non-vaccinées.

(Unsplash)

Parmi les opposants au vaccin anti-Covid, certains prétendent que les vaccins à ARN messager comme ceux de Pfizer ou de Moderna pourraient rendre les femmes stériles, car ils affectent le placenta. A l’origine de la confusion, le placenta contient une protéine qui ressemble à la protéine spike du coronavirus, ciblée par le vaccin. Dès lors, il est à craindre que le vaccin bloque la protéine du placenta comme il bloque celle du virus. En réalité, aucune confusion n’est possible entre les deux protéines et de très nombreuses études scientifiques l’ont démontré. En d’autres termes, les anticorps contre la protéine spike du coronavirus ne peuvent en aucun cas la confondre avec la protéine du placenta, selon les scientifiques.


Parce qu’ils s’opposaient au vaccin anti-Covid, les présidents du Burundi, de Tanzanie et de Haïti auraient été tués. Le même sort attendrait celui d’Erythrée.

Faux. Rien ne permet d’affirmer que ces trois décès aient eu un lien avec le vaccin.

(Tchandrou NITANGA/AFP)


Cet été, les réseaux sociaux ont fait circuler la théorie selon laquelle la mort de trois présidents, Pierre Nkurunziza (Burundi), John Magufuli (Tanzanie) et Jovenel Moïse (Haïti), en juin 2020, mars 2021 et juillet 2021, a un lien avec leur refus des vaccins anti-Covid. Après leur décès, leurs pays ont commencé à vacciner la population. A présent, des internautes s’interrogent si le président érythréen, seul à s’opposer encore au vaccin sur le continent, ne va pas subir le même sort. En réalité, aucune preuve ne permet d’affirmer que les trois décès aient eu un rapport avec le coronascepticisme – même pas avéré dans le cas de Haïti – de ces trois chefs d’Etat. Haïti ne l’a pas refusé, mais a demandé en avril de changer le vaccin AstraZeneca fourni par Covax. Le président haïtien a été tué par balles par des mercenaires et la piste suggère un coup d’Etat manqué. Les dirigeants tanzanien et burundais sont décédés officiellement à la suite de problèmes cardiaques. Des soupçons portent sur des infections au Covid, mais cela n’a pu être confirmé.

Zaki Myret
Myret Zaki

RÉDACTRICE EN CHEF DE BILAN de 2014 à 2019

Lui écrire

Myret Zaki est journaliste indépendante et responsable de la Filière communication au CFJM (Centre de formation au journalisme et aux médias). Entre 2010 et 2019, elle a travaillé au magazine Bilan, assumant la rédaction en chef à partir de 2014. Elle avait auparavant travaillé au Temps de 2001 à 2009, dirigeant les pages financières du journal. Ses débuts, elle les avait faits à la banque Lombard Odier dès 1997, où elle a appris les fondements de l'analyse boursière. En octobre 2008, elle publie son premier ouvrage d'investigation, "UBS, les dessous d'un scandale" qui lui vaut le prix Schweizer Journalist. En 2010, elle publie "Le Secret bancaire est mort, vive l'évasion fiscale", puis en 2011 "La fin du dollar" qui prédit la fin du statut de monnaie de réserve du billet vert. En 2016 elle signe «La finance de l'ombre a pris le contrôle».

Du même auteur:

L'INSEAD délivre 40% de MBA en Asie
La bombe de la dette sera-t-elle désamorcée ?

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."