Bilan

Début d'année record pour les voitures électriques

3,3% des nouveaux véhicules immatriculés en février étaient purement électriques en Suisse. Auto-Suisse affirme aujourd'hui qu'il s'agit d'un record.

L'électrique est devenu un enjeu capital pour les constructeurs.

Crédits: DR

La tendance vers l'électrification du marché suisse de l'automobile se renforce. Sur les 22'176 véhicules nouvellement immatriculés en février, 3,3%, soit 727, étaient dotés d'un système d'entraînement purement électrique, un record, annonce lundi Auto-Suisse, la faîtière des importateurs helvétiques.

Compte tenu également des 0,9% de modèles hybrides rechargeables, l'objectif d'arriver à une proportion d'un véhicule neuf sur dix qui soit électrique (ou hybride plug-in) en 2020 en Suisse et au Liechtenstein se rapproche, relève Auto-Suisse. Pour illustrer la progression rapide, cette part ne s'élevait qu'à 2,7% en 2017.

Seul un nombre élevé de véhicules à propulsion alternative, dont également d'autres modèles hybrides ou des voitures à gaz ou à hydrogène, permettront d'atteindre les buts fixés par la loi en matière de réduction du CO2, qui seront nettement plus stricts à partir de 2020, relève Auto-Suisse.

Pour cela, il faut cependant que l'infrastructure suive (stations de recharge). Les importateurs en appellent à des mesures d'encouragement de la part des collectivités publiques.

L'électrique représente le thème central du Salon de Genève qui ouvrira ses portes au public jeudi. Les marques, aujourd'hui, ne peuvent plus se permettre de passer à côté de cette tendance, observent les spécialistes. Toutes ou presque s'y mettent, notamment la nouvelle voiture sportive suisse Piëch Mark Zero, qui sera présentée mardi à la presse.

VW, Mercedes et Skoda devant

"Le Salon de l'auto permet de découvrir dans quelle mesure les constructeurs élargiront leurs gammes de modèles à propulsion alternative dans les mois et les années à venir. Les systèmes d'entraînement pouvant être rechargés via le réseau électrique notamment figurent actuellement en tête de la liste des premières de nombreuses marques", se réjouit Auto-Suisse.

Dans l'ensemble, tout type de propulsions confondus, le marché helvétique a régressé en février. Le nombre d'immatriculations a diminué de 0,5% par rapport à février 2018 et de 1,9% sur les deux premiers mois de l'année (43'107 immatriculations).

Sur les deux premiers mois 2019, Volkswagen avec une part de marché (pdm) de 11,9% et une progression de 18,8%, a renforcé sa place de no 1. Mercedes arrive 2e, avec 9% de pdm et une hausse de 1%, talonné de plus en plus par Skoda (8,6% de pdm, +16,5% d'immatriculations). BMW arrive 4e (8,2%/-4,6%). Toutes les autres marques ont une part de marché inférieure à 5%. Le voitures allemandes supplantent très nettement les françaises et les japonaises.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."