Bilan

Coût du travail: la Suisse bien placée

La charge fiscale prélevée sur les salaires est nettement moins élevée en Suisse qu’à l’étranger. Notre pays se classe respectivement au 3ème rang et au 6ème rang pour un couple marié avec deux enfants et pour un célibataire.

Le "coin fiscal" atteint en Suisse 9,8% pour un couple marié avec deux enfants.

Crédits: Keystone

Encore un indicateur qui montre les bonnes performances obtenues par la Suisse en comparaison internationale! Dans une étude intitulée Les impôts sur les salaires, l’OCDE (Organisation de coopération et de développement économiques) a calculé la charge fiscale prélevée en 2014 sur les rémunérations au titre de l’impôt sur le revenu et des cotisations sociales payées par l’entreprise et le salarié après déduction des prestations familiales reçues.

Selon l’OCDE, «ces deux éléments jouent un rôle déterminant dans les décisions prises par les particuliers pour choisir un emploi et par les entreprises cherchant à embaucher».

Exprimé en pourcentage des coûts totaux de la main d’œuvre pour les employeurs, cet impôt (appelé coin fiscal) atteint en Suisse 9,8% pour un couple marié avec deux enfants et 22,2% pour un célibataire sans enfant. Avec de tels scores, notre pays figure dans les premiers rangs du classement de l’OCDE:

Coin fiscal pour un couple marié avec deux enfants:

 

1.Nouvelle-Zélande: 3,8%

2.Chili: 7%

3.Suisse: 9,8%

4.Irlande: 9,9%

5.Luxembourg: 15,1%

Moyenne OCDE: 26,9%

 

Coin fiscal pour un célibataire sans enfant:

 

1.Chili: 7%

2.Nouvelle-Zélande: 17,2%

3.Mexique: 19,5%

4.Israël: 20,5%

5.Corée du Sud: 21,5%

6.Suisse: 22,2%

Moyenne OCDE: 36%

 

Les résultats obtenus par la Suisse sont nettement meilleurs que ceux de nos voisins les plus proches. Par exemple, la charge fiscale grimpe respectivement en Allemagne et en France à 33,8% et à 40,5% pour un couple marié et à 49,3% et à 48,4% pour un célibataire. Les auteurs de cette étude montrent aussi que le coin fiscal n’a reculé que dans deux pays entre 2010 et 2014 pour un couple marié: en Suisse (de 10,3% à 9,8%) et en Hongrie (il reste cependant à un niveau très élevé à 34.6%).

 

 

 

 

 

 

 

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Jean-Philippe Buchs est journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix BZ du journalisme local 1991, Prix Jean Dumur 1998, AgroPrix 2005 et 2019.

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."