Bilan

Coronavirus: restrictions d'entrée en Suisse pour les Etats hors Schengen

Les ressortissants des pays hors de l'espace Schengen ne sont plus autorisés à entrer en Suisse, à l'exception d'une vingtaine de pays. L'interdiction édictée par le Département fédéral de justice et police vaut pour 160 pays dès samedi.

Depuis le 6 juillet 2020, indépendamment de ces restrictions d'entrée, toute personne entrant en Suisse en provenance d'un pays ou d'une région avec un taux d'infection élevé doit se mettre en quarantaine pendant dix jours.

Crédits: Keystone


Les ressortissants d'Andorre, l'Australie, la Bulgarie, le Canada, Chypre, la Corée du Sud, la Croatie, la Géorgie, l'Irlande, le Japon, le Maroc, Monaco, la Nouvelle-Zélande, la Roumanie, le Rwanda, Saint-Marin, la Thaïlande, la Tunisie, l'Uruguay et le Vatican pourront de nouveau entrer en Suisse aux mêmes conditions qu'avant la crise du coronavirus. Ils peuvent toutefois être soumis à une quarantaine.

Tous les Etats hors Schengen, y compris l'Algérie qui bénéficiait d'une exception, figurent sur la liste des pays à risque du Secrétariat d'Etat aux migrations.

Voyages à risque


Depuis le 6 juillet 2020, indépendamment de ces restrictions d'entrée, toute personne entrant en Suisse en provenance d'un pays ou d'une région avec un taux d'infection élevé doit se mettre en quarantaine pendant dix jours. La liste de ces pays est tenue par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Depuis mercredi, y figure nouvellement l'Espagne, les Bahamas, la Guinée équatoriale, la Roumanie, Sao Tomé-et-Principe, Singapour et Sint Maarten. La Suisse a retiré l'Azerbaïdjan, les Emirats arabes unis et la Russie.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."