Bilan

Coronavirus: les mesures contre le coronavirus prolongées jusqu'au 26 avril

Les restrictions pour lutter contre l'épidémie de coronavirus sont prolongées d'une semaine en Suisse, jusqu'au 26 avril. Elles seront progressivement assouplies avant la fin du mois. Le Conseil fédéral fixera le scénario de sortie de crise la semaine prochaine.

Le Conseil fédéral décidera du rythme de la levée des mesures de restriction et des secteurs lors de sa prochaine séance le jeudi 16 avril.

Crédits: DR

«Il y a eu une réaction forte à travers la Suisse», a déclaré mercredi la présidente de la Confédération Simonetta Sommaruga. Les mesures de lutte contre l'épidémie de coronavirus sont bien appliquées et montrent des effets. Il est possible de les assouplir avant fin avril, tout en respectant les règles d'hygiène et d'éloignement social.

Se basant sur l'évolution de l'épidémie en Suisse et des recommandations scientifiques, le Conseil fédéral a néanmoins décidé de prolonger d'une semaine les restrictions en vigueur depuis la mi-mars. Il décidera du rythme de leur levée et des secteurs lors de sa prochaine séance le jeudi 16 avril selon un concept élaboré par les départements de l'économie et de l'intérieur.

Besoin de perspectives


Le Conseil fédéral est conscient que la population a besoin de perspectives rapidement, a ajouté Mme Sommaruga. Les critères pour un assouplissement dépendront du nombre des nouvelles infections, des hospitalisations et des décès. La façon dont les mesures d'éloignement social et d'hygiène sont respectées et dont les rassemblements de personnes sont évités sera aussi déterminante.

«Nous avons un équilibre fragile», a relevé le ministre de la santé Alain Berset. Il ne faut pas relâcher les efforts et ne pas mettre en danger la santé de la population. La phase de retour à la normale se comptera en semaines, a-t-il indiqué.

Il est évident que les grands rassemblements de personnes ne seront pas les premiers à être autorisé à l'inverse des activités où les mesures d'hygiène peuvent être facilement respectées, a illustré M. Berset. Quant aux écoles, elles se situent entre les deux. Tout dépendra aussi du type d'établissement, école obligatoire, collège, gymnase, école professionnelle ou université.

A noter que le Conseil fédéral a autorisé le Tessin, particulièrement touché par l'épidémie, à prolonger jusqu'au 19 avril les restrictions concernant l'économie. Le canton a décidé fin mars d'arrêter certaines industries pour freiner la progression du Covid-19.

Coordination


Avant de prendre ses décisions, la Suisse va aussi coordonner sa stratégie avec l'étranger. Les milieux économiques et la communauté scientifique seront impliqués. Il faudra encore garantir l'existence de ressources humaines et matérielles suffisantes pour le dépistage et le suivi des malades.

Le Conseil fédéral a placé le pays en situation extraordinaire le 16 mars, obligeant les magasins, restaurants, bars, lieux de divertissements à se mettre à l'arrêt, à l'exception des commerces de première nécessité. Les écoles ont aussi fermé leur portes. Les manifestations publiques et privées sont interdites. Les personnes vulnérables doivent rester à la maison dans la mesure du possible.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."