Bilan

Coronavirus: la Confédération demande 14 milliards de plus

Le Conseil fédéral demande au Parlement d'ouvrir huit crédits supplémentaires pour un montant total de 14,3 milliards de francs. Ces fonds s'inscrivent dans les nouvelles mesures de lutte contre le coronavirus.

L'enveloppe totale pour 2021 passerait ainsi à 20,9 milliards.

Crédits: DR

Le Parlement avait déjà approuvé en décembre 6,6 milliards de francs pour la lutte contre la pandémie. Toutefois, de nouvelles dépenses sont nécessaires pour atténuer les conséquences économiques des mesures décidées par le Conseil fédéral en janvier 2021, indique le Département fédéral des finances dans un communiqué mercredi.

L'enveloppe totale pour 2021 passerait ainsi à 20,9 milliards. D'autres montants pourraient encore venir s'y ajouter selon l'évolution de la pandémie, a prévenu mercredi le conseiller fédéral Ueli Maurer devant la presse.

Le Conseil fédéral a décidé mercredi de faire passer à 10 milliards au total les fonds destinés aux cas de rigueur. En vertu de la loi Covid-19 en vigueur, les coûts à supporter par la Confédération et les cantons pour les mesures pour les cas de rigueur se montent à 2,5 milliards.

La part de la Confédération (1,932 milliard) a déjà été portée au budget 2021. La nouvelle enveloppe fait passer la part de la Confédération à 8,2 milliards et un crédit supplémentaire à hauteur de 6,3 milliards est donc requis.

Réduction de l'horaire de travail

Avec une contribution de 6 milliards à l'assurance-chômage, la Confédération prendra par ailleurs en charge, également en 2021, les coûts relatifs aux indemnités en cas de réduction de l'horaire de travail. Ces nouvelles dépenses doivent également servir à financer les coûts des tests de dépistage du Covid-19 (989,8 millions) et les allocations pour perte de gain due au coronavirus (940 millions).

Sur ce dernier point, le Parlement a assoupli lors de la session d'hiver les conditions relatives à l'octroi de ces allocations, notamment les conditions d'éligibilité des entreprises indirectement touchées par les mesures (recul du chiffre d'affaires de 40% au lieu de 55%). Un crédit supplémentaire de 940 millions est donc demandé pour couvrir les dépenses supplémentaires.

L'Office fédéral de la santé publique et de l'Office fédéral de la statistique doivent également voir leurs ressources augmenter, de même que les fonds consacrés à la protection de la santé. Des moyens sont par ailleurs sollicités pour indemniser après coup les institutions d'accueil extra-familial gérées par un canton ou une commune à hauteur des contributions des parents qui n'avaient pas été perçues au cours du premier semestre 2020.

Il est aussi prévu de soutenir les acteurs de la culture rétroactivement depuis le mois de décembre. Jusqu'à présent, l'aide était limité aux entreprises de ce domaine.

En majeure partie, les crédits sont sollicités à titre de besoin de financement extraordinaire (13,2 milliards). Le Parlement doit encore les approuver.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."