Bilan

Coronavirus: Guy Parmelin présente sa feuille de route pour le tourisme

Le président de la Confédération Guy Parmelin a présenté mercredi les orientations stratégiques de la politique touristique à partir de 2022 lors d'un sommet virtuel du tourisme. L'objectif sera de relancer la demande touristique tout en maitrisant la crise.

La maitrise de la crise du coronavirus et la mise en oeuvre de mesures pour relancer la demande touristique, ainsi que le maintien de l'activité d'innovation dans la branche, seront au centre de cette stratégie.

Crédits: Keystone

Avec les conseillers fédéraux Ueli Maurer et Alain Berset, il a reçu mercredi les représentants de la branche touristique et des cantons dans le cadre d'un sommet virtuel du tourisme. Cette rencontre a permis "de faire le point de la situation, d'analyser les perspectives pour le secteur et de discuter de la gestion de la crise", précise le Département fédéral de l'économie dans un communiqué.

Guy Parmelin en a profité pour informer sur l'orientation de la politique touristique de la Confédération à partir de 2022. La maitrise de la crise du coronavirus et la mise en oeuvre de mesures pour relancer la demande touristique, ainsi que le maintien de l'activité d'innovation dans la branche, seront au centre de cette stratégie.

Ce document devrait être présenté au Conseil fédéral en novembre. Il posera également les bases stratégiques pour la période à partir de 2022. Si la stratégie actuelle, établie en 2017, a fait ses preuves, la Confédération veut désormais accorder une place plus importante au développement durable.

Liberté de voyager


Lors de cette rencontre, la branche du tourisme a profité pour réitérer ses demandes. Elle veut la liberté de voyager entre les pays présentant un risque de contagion similaire, ainsi que l'introduction d'un certificat COVID permettant aux personnes d'entrer et de sortir librement du pays si elles peuvent prouver qu'elles sont vaccinées, guéries du virus ou ont été testées négatives.

L'évolution de la demande touristique en 2021 reste très incertaine, alors que le secteur a déjà été durement touché par la pandémie. Selon les estimations du Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO), la demande touristique globale dans les stations de sports d'hiver a diminué d'environ un tiers par rapport à l'année précédente durant les dernières fêtes. L'hôtellerie urbaine souffre également d'une baisse massive de la demande.

Le Conseil fédéral a mis en oeuvre plusieurs mesures afin d'atténuer les conséquences négatives de la pandémie et les nouvelles modifications apportées au programme pour les cas de rigueur profitent également au secteur touristique, précise le communiqué.

Les questions en suspens pour les entreprises touristiques sont examinées et les instruments destinés à atténuer les conséquences de la pandémie seront réexaminés en fonction de la situation et adaptés si nécessaire.

Le prochain sommet du tourisme se tiendra en mai 2021. Les participants devraient alors se pencher sur la saison touristique d'hiver 2020/2021. Ils devraient également échanger sur les mesures qui pourraient être prises en matière de politique du tourisme pour favoriser la relance du secteur lorsque le pic pandémique sera passé.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."