Bilan

Consommation et automobile restent les moteurs de l'économie suisse

Le baromètre conjoncturel du KOF s'établit pour le mois de mars à 102,5 points, contre 102,6 points pour février après révision (102,4 initialement).

La consommation privée continue à tirer l'indice vers le haut, tandis que l'industrie de transformation et d'exportation suscite toujours des inquiétudes.

Crédits: Keystone

Le baromètre conjoncturel du KOF s'établit pour le mois de mars à 102,5 points, contre 102,6 points pour février après révision (102,4 initialement). L'indice anticipe toujours une évolution positive pour l'économie helvétique au cours des prochains mois, explique mercredi le centre de recherches conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). UBS prédit pour sa part de beaux jours au secteur automobile, assortis de tourments pour le commerce de détail.

La valeur articulée par le KOF s'inscrit pile dans la moyenne des projections des analystes consultés par AWP, qui anticipaient entre 101,5 et 103,8 points.

La consommation privée continue à tirer l'indice vers le haut, tandis que l'industrie de transformation et d'exportation suscite toujours des inquiétudes. Bâtiments, finances et hôtellerie font du surplace.

Si les entreprises suisses affichent un regain de confiance au niveau des commandes et de la production, les perspectives sur le front de l'emploi laissent entrevoir une compression des effectifs.

Moral des détaillants en berne

L'indicateur UBS de la consommation a pour sa part progressé à 1,53 point en février, contre 1,45 point (valeur révisée) en janvier. L'évolution est essentiellement attribuée au secteur automobile, tandis que les nuages s'amoncellent sur le commerce de détail, décrit la grande banque dans son étude périodique. En janvier, cet indicateur anticipant l'évolution sur les trois prochains mois s'établissait initialement à 1,66 point.

Les critères de l'indicateur UBS de la consommation, notamment concernant le produit intérieur brut (PIB), la consommation privée, le commerce de détail, l'hôtellerie ou encore l'emploi ont été ajustés de manière rétroactive, influençant l'évolution de cet indice sur les derniers trimestres.

La demande pour les véhicules neufs a augmenté de 1,2% sur un an, malgré les rabais concédés par les concessionnaires sur la période de comparaison. La banque aux trois clés rappelle à l'inverse que l'enquête dédiée du KOF indique un recul de 11 points du moral des détaillants à -8 points.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."