Bilan

Conseil national: l'UDC atteint presque 30% des votes

L'UDC devrait s'adjuger 11 sièges supplémentaires au Conseil National. Autre vainqueur: le PLR. Tour d'horizon des élections.

Jusqu'à présent le record absolu de l'UDC était de 62 sièges obtenus en 2007.

Crédits: Keystone

Une majorité absolue de droite bourgeoise se profile au Conseil national, selon les projections nationales de la SSR de 19h00. Les députés PLR, UDC ainsi que les élus de la LEGA et du MCG, totaliseraient 101 sièges sur les 200.


La Chambre du peuple serait alors davantage à droite qu'il y a huit ans (93 sièges). Un virage que l'on peut attribuer au score de l'UDC. Celui-ci devrait s'adjuger 11 sièges supplémentaires.


Jusqu'à présent le record absolu de l'UDC était de 62 sièges obtenus en 2007. Le parti ferait mieux cette année: la SSR articule un nombre de 65 élus au National. Pour l'heure, il ne perd aucun de ses fauteuils. Il caracolerait en tête aussi en terme de pourcentage avec 28% (+1,4).


Autre vainqueur, le PLR gagnerait 3 sièges. Selon les projections, il se verrait attribuer un total de 33 fauteuils. Dans le détail, il en gagnerait un dans les cantons de Vaud, de Genève et de Zurich notamment. Le PLR remporte ainsi son pari et augmente à 16,4% (+1,3) la part de ses électeurs.


Au détriment de l'écologie politique

Ce double gain se fait notamment au détriment de l'écologie politique. Les Verts perdent 5 sièges et les Vert'libéraux, 6. En pourcentage, les premiers totalisent 7,8% (-0,6) et les seconds 4,7% (-0,7).


Une situation qui provoque un effritement du centre non compensé par le PBD, qui sauve les meubles pour le moment, tout comme le PDC, moins 1 siège chacun. Les démocrates-chrétiens créent néanmoins la surprise en gagnant 0,3% d'électeurs à 12,6% alors que le parti d'Eveline Widmer-Schlumpf perd en revanche 0,8% à 4,6%. Le PEV maintiendrait ses deux sièges.


De son côté, le PS, avec deux fauteuils en moins, toujours selon les projections de la SSR, limite la casse, mais ne parviendra sûrement pas non plus à compenser les pertes de son allié les Verts. S'il parvient à placer deux députés à Zurich, il perd notamment un siège fribourgeois, et vraisemblablement aussi un vaudois et un valaisan. Le PS resterait néanmoins le deuxième parti en terme d'électeurs et se maintiendrait à 18,6% (-0,1). La gauche de la gauche devrait faire son retour sous la coupole.

Conseil national

ZH: La répartition des 35 sièges zurichois au Conseil national est connue. Le PS est le vainqueur de cette élection. Il gagne 2 sièges et passe à 9 mandats. L'UDC (12) et le PLR (5) progressent d'un siège. Vert'libéraux (3), Verts (2) et PBD (1) en perdent un. Le PDC se maintient à deux mandats. Le PEV conserve son unique mandat.


La prochaine députation zurichoise au Conseil national va subir des changements assez importants. Le conseiller national UDC sortant Christoph Mörgeli, conseiller national UDC depuis 1999, subit une défaite cuisante, puisqu'il ne pointe qu'au 20e rang de sa liste qui compte donc 12 élus.


Roger Köppel, rédacteur en chef de la Weltwoche et candidat UDC, fait une entrée remarquée en politique, pusiqu'il obtient le meilleur score des candidats de son parti avec 178'090 voix, largement devant la sortante Natalie Rickli (167'185). Chez les socialistes, l'ancien ambassadeur Tim Guldimann, nouveau, arrive au 4e rang.


BS: Le parti de gauche BastA! décroche un siège au Conseil national au détriment du PDC. Les radicaux doivent céder leur place au libéral Christoph Eymann, président de la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique. Situation inchangée pour le PS (2 sièges) et l'UDC (1).


BL: situation inchangée par rapport à la répartition des sièges de 2011 au sein du demi-canton de Bâle-Campagne. Le PS et l'UDC conservent chacun deux élus. Les Verts, le PLR et le PDC restent à un siège. Tous les sortants qui se représentaient sont réélus.


TI: statu quo pour la représentation tessinoise au Conseil national. Tous les partis conservent les acquis, soit deux sièges pour le PDC, le PLR et la Lega, et un siège chacun pour le PS et l'UDC. Sept des huit conseillers nationaux sortants ont été réélus. Seul le conseiller national UDC Pierre Rusconi a été battu de justesse par son camarade de parti Marco Chiesa qui siège au parlement cantonal.

LU: L'UDC ravit l'unique siège détenu jusqu'ici par les Verts'libéraux et décroche trois sièges au Conseil national. Situation inchangée, par contre, pour le PDC (3), le PLR (2), le PS (1) et Les Verts (1).


SG: Les Verts (- 1) et les Verts'libéraux (- 1) saint-gallois n'auront plus de représentant au Conseil national. Les sièges perdus vont à l'UDC (+ 1) et aux libéraux-radicaux (+ 1) . Les 12 sièges se répartissent désormais entre l'UDC (5), le PDC (3), le PS (2) et le PLR (2). Président de l'UDC suisse, Toni Brunner a obtenu le meilleur score avec 74'777 voix. Yvonne Gilli (Les Verts), qui siégeait à Berne depuis 2007, et Margrit Kessler (Les Verts'libéraux), élue en 2011, ne retrouveront pas la capitale fédérale.


BE: l'UDC peut s'attendre à un gain d'un siège au Conseil national selon la projection de la SSR. Les Verts et les Verts'libéraux pourraient perdre chacun un représentant. Compte tenu du fait que le canton de Berne comptera un élu de moins par rapport à la législature qui se termine, les 25 sièges se répartiraient de la manière suivante: UDC (9), PS (6), PBD (4), PLR (2), Les Verts (2), PEV (1) et Verts'libéraux (1).


GR: Magdalena Martullo-Blocher, la fille de Christoph Blocher, siégera à Berne. L'UDC aura ainsi deux représentants à Berne au cours de la prochaine législature, contre un jusqu'à présent. Le parti a décroché l'unique siège détenu jusqu'ici par les Verts'libéraux. Situation inchangée pour le PDC, le PBD et le PS avec un élu chacun. Le PLR reste sans représentant.


ZG: la députation zougoise restera exclusivement composée de représentants masculins de droite durant la prochaine législature. Les trois sortants de l'UDC, du PDC et du PLR ont été réélus sans le moindre problème.


SO: Le PDC a perdu l'un de ses deux sièges, le sortant Urs Schläfli n'étant pas réélu. L'UDC Roland Borer ne retournera lui non plus pas à Berne. L'UDC conserve néanmoins ses deux sièges, tout comme le PS. Le PLR reste à un siège. Le canton de Soleure ne dispose plus que de six sièges (- 1) à Berne.


AG: L'UDC (7 élus) et le PLR (3) sont les gagnants des élections au Conseil national en Argovie. Ils gagnent chacun un siège et le PS (2) en perd un. Le PDC, les Verts, les Vert'libéraux et le PBD préservent leurs sièges. L'UDC a réussi à faire réélire tous ses sortants. Ulrich Giezendanner a obtenu le meilleur résultat de tous les candidats argoviens. Le président de la section cantonale Thomas Burgherr fait son entrée au National. Au PLR, le président du parti suisse Philipp Müller a obtenu le meilleur score. Corina Eichenberger a été réélue. Au PDC, Ruth Humbel a été réélue. Les socialistes Yvonne Feri et Cédric Wermuth ont été réélus. Max Chopard a par contre perdu son siège.


TG: le PLR a retrouvé le siège que les Vert'libéraux lui avaient ravi il y a quatre ans au Conseil national. L'UDC y reste majoritaire, avec trois sièges sur six. Les deux conseillers aux Etats sortants ont eux été réélus.


Situation inchangée dans le canton de Schaffhouse. Les deux sortants sont réélus, soit l'UDC Thomas Hurter et la socialiste Martina Munz.


AR: en ravissant le siège au PLR, l'UDC David Zuberbühler devient le nouvel et unique représentant d'Appenzell Rhodes-Extérieures au Conseil national. Le passage du conseiller national Andrea Caroni au Conseil des Etats a rendu la mission du PLR très difficile. Son poulain Markus Bänziger a obtenu 5949 voix contre 6394 à David Zuberbühler.


AI: Le conseiller national sortant Daniel Fässler (PDC) continuera à occuper le seul siège des Rhodes-Intérieures au Conseil national. Avec 3121 voix, il n'a laissé aucune chance à son contradicteur socialiste Martin Pfister (739).


SZ: la fraction socialiste au Conseil national doit se chercher un nouveau président. Le sortant Andy Tschümperlin n'a pas été réélu à la surprise générale. Le politicien professionnel de 53 ans siégeait au Conseil national depuis 2007. Le PS perd ainsi son unique siège au profit de l'UDC qui en compte désormais deux.


GL: président suisse du PBD, Martin Landolt conserve l'unique siège de Glaris au Conseil national. Elu avec 5423 voix, il laisse derrière lui le socialiste Jacques Marti (4742 voix). Participation; 41,46%.


NW: L'UDC Peter Keller est réélu avec 13'380 voix. Il décroche l'unique siège de Nidwal au Conseil national. OW: le Parti chrétien-social (PCS) conserve l'unique siège d'Obwald au Conseil national. Le sortant Karl Vogler est réélu avec 9911 voix.


UR: le PLR ne représentera plus le canton d'Uri au National. Le conseiller d'Etat Beat Arnold (UDC) succède avec 6409 voix à Gabi Huber (PLR).


Conseil des Etats

Pour l'élection au Conseil des Etats, les résultats sont connus partout.


Un 2e tour aura lieu le 15 novembre dans le canton de Berne pour l'élection au Conseil des Etats. Aucun des onze candidats en lice n'a obtenu la majorité absolue dimanche. Le PBD Werner Luginbühl a obtenu le meilleur résultat.


Anita Fetz continuera de représenter le canton de Bâle-Ville au Conseil des Etats. La socialiste a été réélue sans problème au premier tour avec 35'842 voix, soit 66,8% des voix. Ses concurrents bourgeois ont été déclassés.


Dans le canton de Bâle-Campagne, Claude Janiak a été rélu. Le socialiste a distancé ses adversaires bourgeois Christoph Buser (PLR) et Hans Furer (Vert'libéral).


ZG: les deux sièges zougois au Conseil des Etats restent en mains bourgeoises. Le directeur des finances Peter Hegglin (PDC) a défendu avec succès le siège devenu vacant du PDC. Le second siège va comme prévu au sortant Joachim Eder (PLR).


La conseillère aux Etats Karin Keller-Sutter (PLR) a été réélue dans le canton de St-Gall. En revanche, l'autre sortant, le socialiste Paul Rechsteiner, devra affronter l'UDC Thomas Müller au 2e tour.


AG: Philipp Müller est en ballottage à l'issue de l'élection au Conseil des Etats en Argovie. Il arrive en troisième position derrière l'UDC Hansjörg Knecht. Un deuxième tour devra les départager. La socialiste Pascale Bruderer a elle passé la barre dès le premier tour.


Un deuxième tour sera nécessaire pour déterminer les deux représentants de Lucerne au Conseil des Etats. Le sortant Konrad Graber (PDC) et Damian Müller (PLR) ont obtenu les meilleurs résultats. Ce dernier entend défendre le siège laissé vacant par Georges Theiler.


SZ: Les deux sénateurs sortants ont facilement été réélus dans le canton de Schwyz. Alex Kuprecht (UDC) a obtenu 30'868 voix tandis que Peter Föhn (UDC) a récolté 29'595 suffrages.


SO: contrairement à ce qui était attendu, un second tour sera nécessaire dans le canton de Soleure. Seul le PDC Pirmin Bischof a obtenu la majorité absolue. L'autre sortant, le socialiste Roberto Zanetti est en ballottage, bien qu'il ait clairement devancé ses concurrents UDC et PLR.


TG: Les deux conseillers aux Etats sortants sont réélus. Brigitte Häberli-Koller (PDC) a devancé de près de 3500 voix Roland Eberle (UDC). Le Vert'libéral Clemenz Somm n'a eu aucune chance.


Le Tessin devrait connaître un 2e tour pour la Chambre des cantons, selon les résultats après dépouillement dans 36 communes sur 135. Les deux sortants, Filippo Lombardi (PDC) et Fabio Abate (PLR) sont en tête, talonnés par le candidat de la Lega Battista Ghiggia. Filippo Lombardi recueille 2276 voix, suivi par Fabio Abate avec 1962 voix et Battista Ghiggi avec 1746 voix. Le candidat socialiste Roberto Malacrida (1104 voix) semble déjà battu.


OW: dans le canton d'Obwald, aucun des trois candidats n'a atteint la majorité absolue au 1er tour. Le mieux placé est le démocrate-chrétien Erich Ettlin, avec 6754 voix, qui manque son élection de 788 voix. Il est suivi par le candidat PLR André Windlin (4306 voix) et l'UDC Adrian Halter, ancien député au Grand conseil (4023 voix).


SH: le candidat indépendant Thomas Minder est parvenu à passer dès le premier tour dans le canton de Schaffhouse, avec 13'733 voix. Sans surprise, le conseiller aux Etats sortant Hannes Germann (UDC) est, lui, clairement réélu, avec 20'747 voix.


GR: Dans les Grisons, la composition va rester inchangée. Les sortants Stefan Engler (PDC) et Martin Schmid (PLR) conservent leur poste.


Dans le demi-canton de Bâle-Campagne, Claude Janiak est en tête alors que les résultats sont connus dans 38 des 86 communes. Le socialiste devance Christoph Buser (PLR) et Hans Furer (Vert'libéral).


Les électeurs d'Appenzell Rhodes-Extérieures ont eux élu Andrea Caroni (PLR) à la Chambre haute. Le juriste de 35 ans a obtenu 7461 des 12'308 suffrages.


AG: Pascale Bruderer devrait également être réélue. Après dépouillement des bulletins dans 10 des douze districts, la socialiste est la seule candidate a dépassé la majorité absolue.


GL: les deux conseillers aux Etats de Glaris ont été reconduits. Thomas Hefti (PLR) est arrivé en tête avec 8619 voix, devançant l'UDC Werner Hösli, qui a recueilli 5469 voix. L'indépendant Hans-Peter Legler, a lui recueilli 3335 suffrages. Il fallait obtenir 4827 voix pour atteindre la majorité absolue.


UR: les partis bourgeois forment désormais l'intégralité de la représentation du canton d'Uri. Joseph Dittli (PLR) a gagné le siège laissé vacant par Markus Stadler (PVL). Le PDC sortant Isidor Baumann a, lui, défendu son siège sans problème.


NW: pour la première fois, le PDC ne représentera pas le canton de Nidwald au Conseil des Etats. Le conseiller d'Etat PLR Hans Wicki a remporté le siège laissé vacant par Paul Niederberger. C'est aussi la première fois que Nidwald n'enverra aucun démocrate-chrétien à Berne. Il avait déjà perdu son siège au National en 1995.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."