Bilan

Comment profiter du réseau rapide 4G?

Lancé il y a moins d’un an, le nouveau réseau mobile 4G/LTE couvrira potentiellement 70% des Suisses en fin d’année. Comment en profiter? Lisez notre mode d’emploi.
Le nouveau réseau mobile 4G/LTE promet une vitesse de surf beaucoup plus rapide sur les smartphones compatibles.
Le réseau mobile ultrarapide se développe à grands pas en Suisse. Cette semaine, Swisscom a annoncé qu’il couvrait désormais 60% de la population avec technologie 4G/LTE. A la clé, la promesse de surfer beaucoup plus vite sur son smartphone.

L’opérateur historique a lancé son nouveau réseau fin 2012 et compte atteindre 70% de la population d’ici à la fin de l’année. Sunrise et Orange sont entrés plus tardivement dans la course. Le numéro deux helvétique espère par exemple couvrir 50% de sa clientèle avec une offre 4G à la fin octobre.

D'abord dans les villes

Attention, les chiffres avancés par les opérateurs doivent être pris avec des pincettes. Si, Swisscom couvre potentiellement 60% de la population suisse, seul 9% de sa clientèle surfe effectivement en 4G. Et l’on aurait tort de croire que l’opérateur couvre 60% du territoire avec cette nouvelle technologie.

«Les opérateurs s’installent d’abord dans les villes et les agglomérations, ce qui explique que les chiffres soient rapidement aussi élevés, analyse Ralf Beyeler, expert télécom chez Comparis. A la campagne, la couverture baisse rapidement.»

De quoi ai-je besoin pour profiter du nouveau réseau?

Premièrement: d’une couverture 4G/LTE. On en trouve dans les principales villes du pays, ainsi que dans certains lieux touristiques. Swisscom revendique pour l’instant 300 sites, Sunrise 26 et Orange 15 localités. Chaque opérateur tient une carte et/ou une liste à jour. Le site OpenSignal permet de comparer l’étendue des réseaux sur la carte de la Suisse.

Deuxièmement: un smartphone compatible avec le réseau nouvelle génération. Les appareils dernier cri arborent généralement une pastille «4G» sur l'emballage. Sont par exemple compatibles le Galaxy S4, l’iPhone 5, le HTC One, l’Xperia Z de Sony, les derniers Nokia et Blackberry.

En revanche, pas besoin de souscrire à un abonnement particulier. Si vous pouvez surfer avec votre terminal, et que celui-ci est compatible, alors il se branchera automatiquement sur le réseau 4G s’il passe à portée. Le smartphone est généralement réglé d’office pour s’y connecter. Veillez aussi à avoir un système d’exploitation mobile à jour.

Ce qu’il faut savoir

Le réseau mobile promet des connexions à une vitesse théorique de 100 Mbit/s. Attention en fonction de l’abonnement, Swisscom bride drastiquement cette vitesse. C’est la philosophie de l’opérateur: ses offres «infinity», où tout est compris, limitent le débit plutôt que la quantité de données. Reste que pour espérer approcher les 100 Mbit/s, il faut débourser les 169 francs par mois (infinity XL).

Sunrise réserve pour sa part les 100 Mbit/s à l’entier de sa gamme d’abonnements mobiles Sunrise Now. Orange pour sa part ne bride pas la vitesse de connexion en fonction de l’abonnement. Revers de la médaille, selon le type d’offre, les deux opérateurs facturent le transfert de données au-delà d’un certain quota.

Et gare à la consommation de données. D’autant qu’avec la vitesse du réseau 4G, la quantité peut rapidement grimper. «Une heure de vidéo en streaming, sur YouTube ou Zattoo par exemple, pèse déjà 500 Mo», avertit Ralf Beyeler.



Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."