Bilan

Comment assurer le financement des retraites?

Le Conseil fédéral proposera ce mercredi 20 novembre les premières mesures pour assurer la pérennité des retraites. Pourquoi y-a-t-il un problème sérieux dès 2020? La réponse avec différents graphiques.
  • On voit sur ce graphique la différence entre les recettes de l'AVS (hors rendement des capitaux) et les dépenses exprimées en millions de francs. Selon les scénarios, le trou s'exprime en milliard dès 2015 (ligne rouge) ou après 2020 (ligne verte).
  • L'ensemble des scénarios financiers de l'AVS montre qu'à l'horizon 2020, des besoins financiers supplémentaires ne pourront plus être couverts par le système actuel de l'AVS. Il faudra soit augmenter l'âge de la retraite, soit augmenter la TVA. Soit les deux.
  • Le rendements des capitaux est reparti à la hausse ces dernières années (on ne le voit pas sur ce graphique qui s'arrête en 2011). Mais on voit aussi que les rendements financiers, soumis à de fortes variations, diminuent globalement depuis 1998.
  • Les rendements des capitaux s'améliorant, le taux de couverture des caisses repart à la hausse. Mais tout cela est fragile dans la mesure où la crise de la dette des Etats n'est pas réglée. Donc une dégradation du rendement des capitaux peut intervenir soudainement.
Le financement des retraites est un casse-tête. Les gens vivent de plus en plus vieux et la proportion des actifs diminue par rapport à ceux qui touchent une pension. On va donc gentiment dans le mur, et cela se chiffre en milliards, si le pouvoir politique ne bouge pas.

Le conseiller fédéral Alain Berset, chef du Département de l'intérieur, a déjà lancé des pistes pour corriger le tir. En gros, il propose d'un côté d'augmenter l'âge de la retraite des femmes à 65 ans et de l'autre, d'augmenter le taux de TVA. La première mesure fait hurler la gauche, la seconde horripile la droite.

Flexibilité de l'âge de la retraite

Aux côtés de ces deux mesures phares, il y a d'autres ajustements à faire. Comme par exemple la flexibilité de l'âge de la retraite ou la fixation d'un nouveau taux de conversion. Ce dernier permet de calculer la rente annuelle à partir de l'avoir vieillesse.

Selon des indiscrétions dans la presse alémanique, Alain Berset souhaite l'abaisser de 6,8% à 6 %. Une baisse massive quand on pense que la population avait refusé en 2010 un abaissement du taux à 6,4%.

Pour adoucir le régime minceur

Alain Berset a cependant prévu un sucre pour adoucir le régime minceur. Il propose d'augmenter la quote-part des assurés sur les bénéfices réalisés par les caisses de prévoyance. Tout cela sera-t-il entériné par le Conseil fédéral? Réponse cet après-midi.

En attendant, voici les chiffres (ci-dessus, notre galerie de graphiques) qui expliquent l'inquiétude des pouvoirs publics. Attention, ces chiffres ne sont pas des paroles d'évangile. Ils dépendent fortement de l'activité économique future du pays. Et celle-ci, personne ne peut la prévoir exactement à long terme.
Arthur Grosjean

Aucun titre

Lui écrire

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Merci de votre inscription
Ups, l'inscription n'a pas fonctionné
Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."