Bilan

Comment se former aux nouveaux médias

Alors que le paysage médiatique est en constante évolution, différentes institutions, dont le réseau d’échanges mondiaux swissnex, lancent de nouveaux cursus, à New York ou en Suisse.

New York serait «la capitale mondiale des nouveaux médias», selon Swissnex.

Crédits: Nico De Pasquale Photography/Getty images

«New York se profile comme la capitale mondiale des nouveaux médias. C’est pourquoi nous avons choisi cette ville pour organiser un cursus de formation aux nouvelles technologies et à l’utilisation des nouveaux médias.» Chef de projet chez swissnex à New York, Laura Roxanne Stalder précise que ce programme, qui réunit des cohortes de 10 participants, a lieu deux fois par année, au printemps et en automne.

Le cours swissnex Labs New York est une formation immersive qui se concentre sur le paysage médiatique à évolution rapide. Au cours d’une session de deux semaines, les participants exploreront les nouvelles tendances, suivront des ateliers de création de contenu et bénéficieront des interventions de représentants de la fine fleur de l’écosystème médiatique de New York. La première semaine est essentiellement consacrée à des cours et la seconde doit déboucher sur la conception d’un prototype. «Les participants pourront développer un projet qui correspond à leurs intérêts et à leur environnement professionnel. L’objectif est d’aboutir à une démonstration qui soit compatible avec les conditions du marché suisse.»

Swissnex Boston, maison mère de swissnex New York, veille à la mise en réseau du programme avec des acteurs de toute l’Amérique du Nord. Swissnex, c’est le réseau de la Confédération helvétique qui relaye les points de vue de la formation, de la recherche et de l’innovation dans le monde. Cinq sites et avant-postes appartiennent à cette organisation. Ses antennes sont situées à Boston, San Francisco, Shanghai, Bangalore et Rio.

Pourquoi proposer aux participants de traverser l’Atlantique afin de renforcer des compétences qui doivent trouver une utilité à l’intérieur des frontières helvétiques? «Lorsque l’on s’intéresse aux médias, séjourner dans une ville aussi dynamique que New York constitue en soi une expérience. Une formation à l’étranger permet en outre de prendre du recul, de sortir de sa zone de confort et de se découvrir de nouvelles capacités créatives dans un environnement différent.» Atout supplémentaire d’une telle expérience: les rencontres avec les intervenants et les autres participants doivent permettre d’étendre son réseau à l’international. Le coût du programme par participant varie de 3500 francs à 7000 francs (vol et logement non compris).

Vidéos, podcasts, etc.

Il est aussi possible de se former au multimédia en Suisse, notamment au CFJM (Centre de formation au journalisme et aux médias) à Lausanne. Le centre organise plusieurs sessions par année sur un ou plusieurs jours afin de se familiariser avec la production de vidéos et de podcasts audios. Les prix s’établissent à quelques centaines de francs, suivant la provenance des candidats.

Davantage orientée vers la vie politique, l’Université de Lausanne propose, en collaboration avec l’IDHEAP (Institut des hautes études en administration publique), un CAS (Certificate in Advanced Studies) en communication et opinion publiques qui démarre cet automne. Au prix de 3900 francs, ce cours de douze journées a pour objectif d’étudier les instruments de la communication à l’heure des nouveaux médias.

contacts: Swissnex Labs: swissnexlabsnewyork.com
CFJM: www.cfjm.ch
CAS en communication et opinion publiques: www.unil.ch/idheap/Certificats

Mary Vacharidis
Mary Vakaridis

JOURNALISTE

Lui écrire

Journaliste chez Bilan, Mary Vakaridis vit à Zurich depuis 1997. Durant sa carrière professionnelle, elle a travaillé pour différents titres de la presse quotidienne, ainsi que pour la télévision puis la radio romandes (RTS). Diplômée de l'Université de Lausanne en Lettres, elle chérit son statut de journaliste qui lui permet de laisser libre cours à sa curiosité.

Du même auteur:

CFF: Comment éviter le scénario catastrophe
L’omerta sur le harcèlement sexuel existe aussi en suisse

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."