Bilan

Cliniques: nouvelles emplettes en vue

Swiss Medical Network fusionne plusieurs cliniques au sein d’une société afin d’optimiser sa gestion et compte acquérir de nouvelles cliniques dans les prochaines années.

La Clinique Montbrillant, à La Chaux-de-Fonds, fait désormais partie d’un nouveau groupe de neufs établissements.

Crédits: Dr

Détenu par le groupe Aevis Victoria, Swiss Medical Network franchit une nouvelle étape. Pour optimiser sa gestion et sa stratégie, le 2e réseau d’hôpitaux privés helvétiques derrière Hirslanden a décidé de regrouper ses établissements inscrits sur les listes hospitalières cantonales dans une entité dénommée Swiss Medical Network Hospitals. Celle-ci en comprend neuf, dont quatre sont situés en Suisse romande: Valère à Sion, Montbrillant à La Chaux-de-Fonds, l’Hôpital de la Providence à Neuchâtel ainsi que la Clinique Générale Sainte-Anne à Fribourg. Ces établissements peuvent accueillir en chambres communes des patients qui ne disposent que de la seule assurance obligatoire des soins. 

A l’exception de Générale-Beaulieu, les autres cliniques romandes du réseau – Valmont, Genolier, Montchoisi – restent regroupées au sein de GSMN Suisse. Seuls les malades au bénéfice d’une assurance complémentaire s’y font hospitaliser. De leur côté, les prestations ambulatoires sont accessibles avec l’assurance de base dans tous les établissements du groupe.

Les contrats de fusion entre les établissements inscrits sur les listes hospitalières et Swiss Medical Network Hospitals laissent apparaître des excédents de passifs importants dans plusieurs sociétés reprises: par exemple 14,5 millions de francs chez GSMN Neuchâtel (Montbrillant et la Providence) et 3,3 millions de francs chez Valère. «Ces montants représentent plus ou moins les prêts que notre holding Swiss Medical Network leur a octroyé pour réaliser les investissements nécessaires à leur redressement», affirme son administrateur-délégué Antoine Hubert.

«Nous avons constitué notre réseau, ajoute-t-il, en reprenant le plus souvent des cliniques en difficulté. Nous sommes prêts à assumer des pertes pendant plusieurs années afin d’en faire des unités de soins spécialisés et rentables.» Un exemple: à Fribourg, explique Antoine Hubert, les deux cliniques rachetées ont fusionné pour donner naissance à une seule entité orientée vers des domaines très pointus comme l’orthopédie. «Notre réseau parvient ainsi à offrir des prix très compétitifs et parmi les plus avantageux de Suisse», constate-t-il.

«Cette concentration est inévitable»

Swiss Medical Network compte poursuivre sa croissance sur deux axes. D’abord, il envisage de reprendre d’autres cliniques. «Il reste encore une vingtaine d’établissements indépendants. Je suis convaincu qu’ils rejoindront un jour ou l’autre soit notre réseau soit celui de Hirslanden. En raison de la hausse continue des coûts de la santé et de la concurrence, cette concentration est inévitable», insiste Antoine Hubert. Le regroupement de cliniques au sein d’un réseau permet d’optimiser leur gestion par l’exploitation de synergies et par l’uniformisation des processus, par exemple dans l’informatique, les finances, le marketing, le développement de partenariats, etc. 

Ensuite, Swiss Medical Network compte se développer dans les centres médicaux pluridisciplinaires. A Genève, il détient déjà le Centre médico-chirurgical des Eaux-Vives qui offre des consultations générales et spécialisées, un service d’urgence sans rendez-vous et des prestations ambulatoires. La création de telles unités est stratégique: l’objectif est de tenter de convaincre les patients de choisir une clinique du réseau si leur état de santé nécessite des soins supplémentaires.   

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."