Bilan

Ces turbulences qui menacent la Chine

Le prochain congrès du Parti communiste renforcera la dérive autoritaire du régime de Xi Jinping avec le risque d’aggraver les tensions avec ses partenaires économiques.

A la tête du pays depuis 2012, Xi Jinping devrait être réélu.

Crédits: Jason Lee/Reuters

Le 18 octobre, les dirigeants politiques et économiques de la planète tourneront leur regard vers Pékin où s’ouvrira le XIXCongrès quinquennal du Parti communiste chinois (PCC). Pour la deuxième puissance économique mondiale, les enjeux sont importants.

Ils tournent autour de la résorption de l’énorme dette privée et publique qui atteint 260% du produit intérieur brut, de la réforme des entreprises aux mains de l’Etat, du contrôle du crédit, de la lutte contre la pollution, de l’amélioration de la sécurité sociale et des conditions de travail, des tensions grandissantes avec ses voisins ainsi qu’avec les Etats-Unis. Ces défis, qui perdurent, font courir un risque non seulement à la Chine, mais aussi à ses principaux partenaires économiques. 

En dépit de ce contexte incertain, Xi Jinping décrochera à coup sûr un nouveau mandat de cinq ans à la tête du PCC et du pays qu’il dirige maintenant depuis 2012. «Le remplacement de cinq membres de la direction suprême du parti par des proches de Xi Jinping risque de renforcer encore son pouvoir», affirme Gérald Béroud, responsable de SinOptic à Lausanne. 

Ce sinologue constate, en dépit des discours du régime sur la nécessité de la globalisation et de l’ouverture des marchés, un durcissement des critiques vis-à-vis des valeurs occidentales, une exaspération croissante à l’égard des désordres politiques qui touchent Hongkong, un contrôle accru de la société civile et des ONG nationales et étrangères. Professeur émérite de l’IMD à Lausanne, Jean-Pierre Lehmann reste plus ou moins confiant.

«Le mot-clé, c’est la stabilité. L’équilibre est cependant fragile. Les Chinois supportent l’autorité du parti jusqu’à une certaine limite. Si celui-ci ne parvient pas à améliorer la qualité de l’environnement et les conditions de vie, à réduire les inégalités et à répondre aux besoins de la jeunesse, on ne peut pas exclure une crise majeure et des émeutes.»

Frénésie de consommation

Sur le plan économique, Jean-Pierre Lehmann estime que les entreprises chinoises poursuivront leurs investissements à l’étranger, alors que les autorités politiques pourraient se montrer plus conciliantes à l’égard des multinationales étrangères en dépit des discours tenus par le parti. L’endettement très élevé constitue évidemment une source d’inquiétude. Mais le professeur lausannois se dit néanmoins confiant car le régime dispose de compétences très pointues pour résoudre cette question. 

La politique consistant à accroître la consommation intérieure au détriment des exportations va se poursuivre. «Il y a une véritable frénésie autour de la consommation. Les grands magasins du secteur du luxe ont tendance à se vider au profit des achats en ligne. Selon des estimations, environ 31 milliards de paquets ont été acheminés l’an dernier au domicile des Chinois», indique Gérald Béroud. Le développement de la classe moyenne permet à un nombre toujours plus élevé de Chinois de voyager à l’étranger. «Dans le tourisme, la Suisse a une formidable carte à jouer. D’autant que notre pays suscite l’admiration auprès de la population», relève Jean-Pierre Lehmann.

En dépit des tensions importantes qu’on observe, «l’avantage avec la Chine, c’est qu’elle est prévisible», conclut-il.

Jean Philippe Buchs
Jean-Philippe Buchs

JOURNALISTE À BILAN

Lui écrire

Journaliste à Bilan depuis 2005.
Auparavant: L'Hebdo (2000-2004), La Liberté (1990-1999).
Distinctions: Prix Jean Dumur 1998, Prix BZ du journalisme local

Du même auteur:

Comment l’Institut de Glion se développe en Gruyère
Le nouveau défi de Bernard Lehmann

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."