Bilan

Budget 2015: les paysans ne devraient pas trop se serrer la ceinture

Dans le budget 2015 de la Confédération adopté jeudi par 107 voix contre 54, le National a fait une fleur de 115,8 millions aux paysans. Il a aussi consenti d'autres largesses de moindre ampleur aux crèches ou au sport.

L'agriculture n'a pas été la seule à bénéficier des largesses de la Chambre du peuple.

Crédits: DR

Les paysans devraient être épargnés, au moins en partie, par les mesures d'économies. Dans le budget 2015 de la Confédération adopté jeudi par 107 voix contre 54, le National leur a fait une fleur de 115,8 millions. Il a aussi consenti d'autres largesses de moindre ampleur aux crèches ou au sport.

Le Conseil fédéral a présenté un budget permettant de dégager un excédent de 514 millions de francs (auxquels il faudra ajouter 139 millions de recettes extraordinaires), sur un total de dépenses de 67 milliards. Plus disposé à délier les cordons de la bourse, le National a accouché d'une copie se soldant sur un excédent de 381 millions.

Le Conseil des Etats se prononcera lundi. La version de sa commission préparatoire devrait permettre de dégager 441 millions. Selon ses propositions, le geste en faveur de l'agriculture devrait se limiter à 64,7 millions.

 Economies au programme

Si des excédents sont à l'ordre du jour, c'est que le gouvernement a accompagné son budget d'une série d'économies pour un total de 700 millions. Si on ne reprend pas une partie du programme de "consolidation" à ce stade, on devra affronter des problèmes dès 2016, s'est défendue la ministre Eveline Widmer-Schlumpf.

La gauche a dénoncé une rigueur excessive ne servant qu'à faire le lit des cadeaux fiscaux que la Confédération s'apprête à faire avec la troisième réforme de l'imposition des entreprises. A l'autre bout de l'hémicycle, l'UDC a exigé des centaines de millions d'économies supplémentaires. En vain.

Grogne paysanne

Selon les plans du Conseil fédéral, les paysans auraient dû se passer de quelque 130 millions. La branche, qui doit affronter la réforme des paiements directs induite par la nouvelle politique agricole, n'a pas apprécié du tout.

La Chambre du peuple a été sensible à ses appels. A des majorités assez nettes, elle a revu plusieurs enveloppes à la hausse. La gauche et les Vert'libéraux ont été souvent seuls à dénoncer la manoeuvre avec Eveline Widmer-Schlumpf. Pas question pour eux que l'agriculture n'apporte pas elle aussi sa contribution aux mesures d'économies.

Le National n'a pas souhaité compenser ces largesses en coupant 99 millions dans l'aide au développement comme le proposait sa commission préparatoire. Cette proposition a été balayée à deux contre un.

Pour la majorité, il n'était pas question de revenir sur la décision du Parlement de porter à terme la part versée au développement à 0,5% du revenu national brut. Avec les montants proposés par le Conseil fédéral et acceptés par le National, on arrive à 0,495%.

Crèche et sport

L'agriculture n'a pas été la seule à bénéficier des largesses de la Chambre du peuple. Assumant la décision du Parlement de poursuivre l'aide fédérale à la création de crèches, les députés ont libéré 7,5 millions de plus à ce titre.

Par 93 voix contre 90, ils ont aussi alloué 12 millions supplémentaires pour que jeunesse et sport puisse mener à bien ses programmes l'an prochain. A une voix près, celle de son président Stéphane Rossini (PS/VS), le National a en outre porté à 2 millions (+763'700 francs) l'aide aux organisations familiales faîtières.

Enfin, les députés ont augmenté de 160'000 francs le budget du Parlement afin de prolonger d'un jour la session spéciale de mai. Cette hausse est compensée par une coupe de 150'000 francs dans le poste "voyages à l'étranger" de l'Assemblée fédérale.

Autre coup de canif: les réserves du Département fédéral de la défense destinées à s'octroyer les services de consultants en vue de la réforme de l'armée ont été ramenées de 3 à 6 millions.

Supplément au budget

Parallèlement, le National a légèrement modifié le deuxième supplément au budget 2014. Il a revu à la baisse l'aide fédérale à LAEM 2014, l'organisateur des championnats d'Europe d'athlétisme à Zurich. Ce dernier risque la faillite, la vente des billets ayant moins rapporté que prévu.

La Confédération ne devrait l'aider qu'à hauteur de 300'000 francs, et non 700'000 comme demandé par le Conseil fédéral. Le supplément au budget totalise environ 219 millions, il est largement consacré à la participation de la Suisse à des programmes européens.

Les newsletters de Bilan

Le cercle des lecteurs

Le Cercle des Lecteurs est une plate-forme d'échanger sur tout ce qui touche votre magazine. C'est le reflet de vos opinions, et votre porte-parole le plus fidèle. Plus d'info


Image Footer

"Tout ce qui compte.
Pour vous."